Tag Archives: se tromper

Culpabilité chérie?

Depuis quelques temps on voit resurgir le thème de la culpabilité un peu partout sur les blogs de mamans. Education, enfant unique, reprise du travail, déco d’anniversaire pas assez travaillée, fatigue, etc. Tout semble susceptible d’engendrer de la culpabilité chez la mère d’aujourd’hui.

Et là, j’avoue que ça m’interloque. Parce que je crois qu’en ce qui concerne l’éducation de ma fille je ne culpabilise pas. Oui, oui tu as bien entendu.

Je ne dis pas que le sentiment de culpabilité m’est inconnu. Non, non je te rassure, je suis humaine. Je t’ai même déjà dit : Y a pas plus normale que moi.

Mais en ce qui concerne la façon dont j’élève Bébou je ne culpabilise jamais (enfin j’crois). Je ne dis pas que je suis parfaite (loiiin, trèèès loin de moi cette idée!). En matière d’éducation je me plante souvent. Je ne suis pas « éducation positive » à 100%, j’ai déjà mis des fessées à ma fille, je cris parfois plus que de raison, j’oublie des fois d’expliquer les choses, de guerre las je l’ai déjà envoyée au lit sans dessert, je l’ai déjà collée un dimanche matin devant la télé pour m’offrir une grasse mat’, j’en passe et des meilleurs.

Oui, mais même quand je prends conscience que je fais quelque-chose de pas terrible, je l’assume. Oui, parce que je sais une chose :

Je fais de mon mieux.

Même si je me rate, je me relève, je réessaye, je contourne le problème, je tente une nouvelle approche, je change de tactique, je réévalue, je discute avec mon homme, j’essaye de comprendre, et parfois je me re-plante… Mais je ne me démonte jamais.

Mon éducation n’est pas parfaite et je le sais. J’espère juste que je serai une « mère suffisamment bonne ». En tous cas j’y mets tout mon cœur et ma sincérité. Et je crois que c’est ça mon secret :

Beaucoup d’amour et pas de culpabilité

Projet fonte des graisses… ou pas

Salut l’internet

Cette fois-ci je dois bien avouer que j’ai eu du mal à me lancer dans l’écriture de cet article… Mais il le faut.

Il y a quelques temps je me suis lancée dans un projet de « régime » j’ai nommé le projet : « fonte des graisses ».Je pensais que m’engager publiquement m’aiderai.  Je me sentais pousser des ailes… Et je me suis crachée lamentablement. Ouille !

Comment dire… J’ai fait attention à mon alimentation pendant 3 jours, gonflée à bloc que j’étais, et puis pfiouuu… Je me suis dégonflée. Il y a eu mon inactivité d’abord suite à l’opération nettoyage de printemps de mon utérus (à suivre ici, ici et ici). Puis il y a eu les gens… Tous les gens qui se sont venus nous visiter dans notre belle Savoie d’adoption. Ses personnes que l’on aime et avec qui nous avons festoyé : comprendre mangé, bu, mangé, bu, et re-mangé, de préférence de bonnes choses bien grasses, le tout arrosé de bon vin.

Oui ! C’est ça mon problème ! J’aime les bonnes choses. Je suis une bonne vivante, une épicurienne, une grosse kiffeuse de vin et de croustille au fromage !

Alors oui… C’est la présence de toutes ces personnes en visite chez nous qui a été la cause de mon ratage régimesque. Plus précisément c’est ce qui a été mon excuse pour me jeter à corps perdu dans la nourriture… Parce que j’aiiiime la bouffe ! Et j’aiiiime le vin (et la bière et le champagne et le limoncello et… Je ne suis pas alcoolique, non… Je t’assure !)

Tout ça pour dire que, si je reviens ici toute penaude…. C’est que je n’ai pas perdu de poids. Non. J’en ai pris… +3,5kg sur la balance ce matin…

J’ai envie de me mettre des claques, de pleurer, de manger, de me décourager et de me remotiver tout en même temps : pas schizo la meuf…

Encore une fois se sont mes sœurs qui tentent de me remotiver. Elles qui me connaissent si bien. Elles savent que je suis tellement fière et tellement bien quand je suis plus mince. Pour moi il n’est pas question de ressembler à une gravure de mode en bikini sur la plage (comme en parle si bien … ici). Non. Pour moi il est question de me sentir bien dans mon corps tout court.

Alors voilà. Je me lance… de nouveau. J’essaye de me motiver… de nouveau. Et j’espère ne pas m’auto-décevoir… de nouveau.

La suite au prochain numéro.