Tag Archives: robe

Une belle robe avec Kidiliz

Coucou l’internet!

Aujourd’hui je reviens (déjà) pour un post plus léger.

Je viens te parler de la petite robe blanche de ma Bébou et de son bandeau assorti (le tout Jean bourget) achetés chez Kidiliz. J’en avais déjà parlé sur Instagram pour celle qui me suivent. Mais je tenais à en reparler rapidement ici.

Alors voilà. Pour celles qui me lisent de temps en temps, vous devez savoir que je suis du genre « pauvresse » et que, pour ma fille qui grandit plus vite que son ombre, je privilégie souvent les brocantes et les soldes de marques bas de gammes.

Oui mais voilà. De temps en temps on a quand même envie d’offrir à son enfant des trucs un peu mieux. Que ce soit pour durer ou pour une occasion particulière (comme ce week-end l’était pour moi).

Et, comme j’aime bien faire des affaires (c’est une question de principe ici) j’ai totalement adhéré au site Kidiliz qui propose une sélection de vêtements de bonne qualité (Jean Bourget, Lili Gaufrette, absorba, catimini, IKKS, Gaultier Junior etc.) à prix ronds et soldés.

kidiliz

J’ai complètement craqué pour cette robe en mousseline de coton à plumetis blanc, le bandeau à fleurs de tissus assorti (Jean Bourget) et cet adorable gilet en lurex doré (catimini) avec des détails triangles sur les épaules et des petits palmiers sur la doublure : à croquer! (« Malheureusement » il faisait tellement beau ce week-end que je n’ai pas pu lui mettre. C’est pas grave… Je trouverais bien une occasion, il va avec tout!)

Allez je vous montre ma princesse avec sa robe de « princesseuh qui tourne » (si si!)

1 2 img_0614 img_0617 img_0623

Pour celles qui n’auraient pas d’inspiration, le site propose même des idées de tenues trop choup :

 

12b 13b 14b

Et, même si le site (et son classement) peut parfois s’avérer obscure, ça vaut le coup d’y fouiner car on y trouve des pépites!

Merci à Kidilz de m’avoir permis de découvrir ce site de vêtements de qualité. J’ai été comblée au delà de mes attentes! Le tissus de la robe et les finitions étaient vraiment parfaites. Le tout pour un prix vraiment raisonnable au vu de la qualité.

Ma famille douce amère

Il y a un an tout juste, mon père m’a appelé, un soir gris de septembre, pour m’annoncer sa décision de quitter maman. J’avais été préparée. Mais, après 33 ans de mariage, je dois avouer qu’une partie de moi espérait que Papa reviendrait sur sa décision. Même si, au fond, je la savais inéluctable.

Je ne m’étendrai pas, ici, sur les raisons de cette séparation. Elles font parties de leur histoire et ne m’appartiennent pas.

Ce que je peux vous dire c’est que j’ai eu peur plus que je n’ai été triste.

D’abord, j’ai eu peur pour eux. Mes parents se sont aimés (et s’aiment encore) comme peu de couples que j’ai connu. Et je savais que cette séparation allait les bouleverser chacun à leur manière.

Ensuite j’ai eu peur pour ma famille. Peur que ma relation avec mes soeurs ne se fragilise, que les éventuels différents de nos parents ne nous opposent, ne nous éloignent. J’ai craint qu’on ne puisse plus jamais se retrouver réunis, tous ensemble, comme avant.

J’ai eu peur. J’ai fermé très fort les yeux. Je les ai ré-ouvert. Rien n’avait changé. Alors je me suis dit que nous allions faire avec. Qu’il le fallait. Que notre famille le méritait.

Nous devions nous trouver un nouvel équilibre, différent, précaire, peu conventionnel… c’est vrai. Mais il serait le notre désormais. J’ai su très vite que nous allions tous devoir apprendre à apprivoiser cette « nouvelle » famille. Et, même si elle est un peu brindezingue, un peu de guingois, elle est MA famille et je l’aime.

L’année dernière, pour les 90 ans de ma Maminette (la maman de mon papa) nous avions décidés de nous retrouver en famille, non pas dans 10 ans mais dans 1 an (je rappelle que Maminette a 90 ans), même jour, même heure, même pomme, histoire de remettre ça pour les 91 ans de ma super grand-mère.

Puis il y a eu la séparation, le déménagement, le travail de deuil à entamer (déni, colère, expression, dépression, acceptation), la communication à rétablir. Le tout jalonné de hauts et de bas… « La vie n’est pas un long fleuve tranquille ma fille » comme dit ma mère. Et bien non. Définitivement elle ne l’est pas.

Ce week-end avait donc un goût particulier pour moi. Car c’était la première fois que nous allions être réuni depuis ce bouleversement dans notre famille. Et que Maman serait de la partie.

Rien n’aurait pu me faire plus plaisir.

Car oui. La place de ma mère était bien là, parmi nous. Et, même si celle-ci est encore floue, pas bien délimitée, un peu dure à tenir, douloureuse parfois aussi, elle n’en est pas moins douce et légitime.

dans-cette-maison

Pour l’occasion Bébou avait revêtu sa robe de princesse (je vous en reparlerais demain)

Elle était si fière dans sa jolie robe! Et encore… rien comparé à ses parents!

5

Allez… Je vous partage quelques photos de ce beaux week-end (Merci à Nico de m’avoir laisser jouer avec son appareil! J’veux le même!)

1 2 3 4 6  7 8 9 10 11 12