Tag Archives: photo

Les enfants d’instagram

Salut l’internet!

L’autre jour, je bavais me baladais sur de jolis comptes Instagram où des meufs à la tenue parfaitement repassée te font visiter la chambre  très « design-scandinave-épuré-mais-avec-une-touche-de-noir-et-blanc » de leurs adorables bambins blonds. Et là j’ai buggé :

Mais comment font-elles? Ils ont pas de jeux ces enfants? Quoi?! Même pas un insupportable petit truc coloré et bruyant de type Vtech? Elles ont brieffé leurs familles ou quoi? Et ils ont tous joué le jeu? Même pas une affreuse peluche Mickey offerte par tata Huguette?

Nan, parce que moi j’ai beau avoir précisé, depuis la naissance de bébou, qu’on aimait bien les jouets en bois, les trucs faits mains au design épuré, les motifs un peu rétro… Bref les trucs instagrammable, quoi. Bin, j’ai eu le droit à une trottinette Minie (qui fait de la lumière, du bruit, et qui, comble de malchance, tient super bien la batterie), des hochets très adaptés aux petits… Mais super moche! Des peluches chien-chien à la tronche niaise, un déguisement de licorne surréaliste et tout un tas de jouets en plastiques aux couleurs agressives (que Bébou adore soit dit en passant).

Bon, et puis franchement! Une chambre aussi rangée en permanence, c’est pas possible, non? Ils sont où tous les morceaux de puzzles éparpillés? Les livres abandonnés? La dînette disséminée?

Je ne vois que deux solutions. Soit elles ont une femme de ménage H/24, soit elles ont commandé le modèle « enfant immobile »…

Mais bien sûr c’est évident! C’est ça! Elles ont des enfants qui ne bougent pas. Sinon comment expliquer l’absence de photo flou? Les vêtements en lin écologique jamais froissés, jamais tâché?

Punaise et boursiflette! J’aurais dû y penser au moment ma commande à mère cigogne (Ici mère cigogne était en blouse blanche et travaillait dans un labo PMA, mais bon…). J’aurais dû commander une enfant statique. Moi, au lieu de ça j’ai demandé une enfant heureuse et curieuse. Grande naïve que je suis… Curieuse… Grave erreur! Les curieux ça bouge partout, c’est flou sur les photos, ça fout le bordel dans toute la maison… Oui mais c’est tellement beau et vivant à voir dans la vrai vie. Ca vaut mille photos instagram!

Ma Bébou aux cheveux emmêlés, aux fringues pleines de plis et de chocolat, mon bébé manoush. Je t’aime comme tu es, vivante et facétieuse. Je ne t’échangerai pour rien au monde!

Et si on se maquillait mieux…

Salut petit internet!

Aujourd’hui c’est un billet un peu particulier pour moi car je m’y dévoile complètement. Je ne vais pas me mettre à poil (tu peux changer de site pervers libidineux). Non. Aujourd’hui je vais vous montrer ma trogne. Oui, ça y est, je crois que je suis prête, que j’ai fait la paix avec ce à quoi je ressemble (enfin… la plupart du temps^^).

Comme tu le sais peut être si tu suis ce blog (sinon c’est mal, très mal!) je suis récemment passée au no-poo ( ça veut dire sans shampoo, si tu veux en savoir plus viens voir par ici). Bref. Depuis que j’ai arrêté d’utiliser des shampoings pleins de trucs chimiques mon eczéma sur le cuir chevelu a quasiment disparut. Truc de ouf!… Ouai je sais… ce n’est pas vraiment un scoop que le fait de ne plus mettre de saloperie dans ses cheveux ne peut qu’améliorer la qualité de sa peau, non?!

Bon… En tous cas cela m’a fait réaliser qu’en fait, je mets tout un tas de truc pas bien net sur ma peau, du savon, du démaquillant, des masques à la composition un peu cracra… et du maquillage avec plein de produits cheloux dedans.

Du coup je me suis donc mise en quête de maquillage bio, avec une composition clean et si possible made in France… Tant qu’à faire des efforts écolos autant consommer local. Et j’ai trouvé! La perle rare s’appelle « couleur caramel ».

C’est une « petite » boîte qui se trouve à 1h30 de chez moi, vers Roman sur Isère, qui fabrique du maquillage de qualité professionnelle en utilisant uniquement des ingrédients naturels et le plus souvent bio, qui ne teste pas ses produits sur les animaux, qui favorise l’éco-conception et l’éco-emballage… La totale quoi!

P1040804

Et le mieux dans tout ça c’est que les prix ne sont pas indécents. Loin de là. Par exemple le mascara bio de chez couleur caramel vaut 17.99€ (mais il est en promo à 15.22€ en ce moment, Youhou!), alors qu’un mascara plein de saloperies de chez l’Oréal coûte en moyenne 16.90€. Tu admettras que ça vaut le coup de débourser 2.77€ de plus et d’être sûr d’utiliser un produit sain, surtout aussi prêt de ses yeux! Et encore je ne compare pas avec une marque comme Givenchy. Le « Givenchy couture », que j’ai découvert dans une box et auquel j’ai fait une belle réaction allergique vaut tout de même la coquette somme de 33.90€…

P1040806

Et franchement je dois dire que la qualité n’a rien à envier à ces « grandes » marques. Vraiment! Les ombres à paupières que j’ai testées (en faite j’ai utilisée toutes celles de la palette… en une seule fois… j’étais trop excité!) ont tenues nickel toute la journée, sans faire de plis ni rien! Et en plus les couleurs sont à tomber! Nature mais chic! J’adôoore! (Décidément faut que je me calme…)

P1040813

Bref. Alors j’ai testé la palette « eye essential » (j’tai déjà dit que j’ai littéralement mis toutes les couleurs sur mes yeux?) un mascara et un crayon pour sourcil. Le tout 100% naturel.

Et pour te montrer un peu comme ses produits sont au top j’ai essayé de me prendre en photo… Ca a été un grand moment de solitude. Et j’ai fini morte de rire toute seule dans ma salle de bain. Chéri-chéri, qui a déjà essayé de me faire poser pour une photo, m’a dit que j’étais, je cite : « autant à l’aise qu’un lapin devant les phares d’une voiture »…  Alors, je confirme. C’était la cata. Sur la moitié des photos je suis floue et / ou avec un œil fermé et / ou avec un rictus de malade mentale. Tout à fait l’effet que je voulais donner pour parler d’une jolie marque comme « couleur caramel », tu imagines! Trop chic!

Bon allez trêve de tergiverserie je te balance les photos… Soit indulgente avec moi. C’est ma première fois.

J’aurais quand même pu me coiffer tu ne trouves pas? Et j’aurais aussi pu enlever mon tee-shirt spécial « trainage à la maison »… Emportée par mon élan je n’ai pas réfléchi… Mais là franchement j’ai trop la flemme de tout refaire^^.

Et bonne nouvelle avec le code : WELOVEMOIPASPOULE vous avez droit à une remise de 10% sur le site. Encore un grand merci à Couleur Caramel qui m’a permis de vous faire découvrir leurs produits.

Le blog et le design de soi

     L’autre jour j’étais chez le médecin, et, qui dit médecin dit patient, et, qui dit patient dit : « va falloir patienter ma brave dame »…  Heureusement, dans la salle d’attente, tout est prévu à cet effet : fauteuil au confort minimum et table basse sur laquelle s’entassent de vieux magazines défraîchis.

     Comme d’habitude j’attends un peu avant d’aller me servir dans les périodiques féminins, j’essaye d’abord de les détailler de loin, afin de ne pas faire celle-qui-farfouille-désespérément-à-la-recherche-d’un-magazine-de-moins-d’un-an… C’est que je suis timide moi. Quand soudain un article de « Marie Claire » me saute aux yeux :

DESIGN DE SOI : POURQUOI CHERCHE-T-ON À ÊTRE PARFAITE SUR INSTAGRAM ?

     Comme je suis une meuf super connectée (depuis genre 6 mois) j’ai Instagram… Du coup le truc m’a bien intéressé et j’ai fondu dessus tel un rapace sur sa proie. Celui-là il est pour moi!

     Alors voilà. Cet article se demande si instagram et les réseaux sociaux en général ne nous mettent pas une trop grande pression esthétique car nous sommes tout le temps confronté à « un hédonisme décomplexé [qui] produit un sentiment bluffant d’intensité existentielle. A côté, [nos] photos paraissent désespérément tristes, et [notre] ficus, affreusement délavé. »

     Marie-Claire s’inquiète de ce phénomène (elle est décidément bien intentionnée celle-là) et de la prolifération d’images retouchées et déconnectées de la réalité, qui pourraient, à terme, rendre les gens « de plus en plus coincés, obnubilés par [l’image] qu’ils renvoient aux autres. »

     Hummm… Alors j’ai envie de te dire ma petite Marie-Claire … C’est l’hôpital qui se fout de la charité, non?!

     Genre toi ça te dérange de filer des complexes aux femmes en sur-retouchant des photos de mannequin de 15 ans et en mettant en scène une vie rêvée qui n’existe que sur papier glacé… Qu’est ce qui te dérange? Le fait que tout un chacun puisse faire de sa vie un fantasme sur internet? Que la retouche de photo se démocratise?

     … Oh… Je suis mauvaise! Peut-être, ma petite Marie-Claire, que tu t’inquiètes vraiment des effets néfastes de « l’auto-design » sur nos vies et notre perception de nous même.

Alors je tiens à te rassurer.

     D’abord le fait de vouloir apparaître sous son meilleur jour n’est pas quelque chose de nouveau. Non,non… Et c’est pas parce qu’on lui a donné un joli nom anglicisé que c’est un concept révolutionnaire. Non, non… En effet qui n’a jamais eu envie de se mettre en valeur pour que les autres lui renvoient une image plaisante? Je ne suis pas historienne mais à mon avis c’est un truc qui existe depuis « les temps jadis » comme disait ma soeur (quand elle avait 4 ans, j’te rassure, depuis elle a évolué… un peu). Demande à Cléopâtre si elle s’est pas un peu « designé » le nez sur les hiéroglyphes…

     Ensuite je tiens à te dire que nous ne sommes pas dupe (on dirait bien qu’on est moins connes qu’on en a l’air, non?). Bien entendu qu’Instagram ne reflète pas la réalité (sans déc’), pas plus que la presse féminine d’ailleurs. Tout le monde sait que les photos postées sont le résultat d’un travail et d’une sélection pointue, de moments choisis. Elle sont là pour sublimer et faire rêver… Tout comme ton magazine.

…Bon, « on » peut être contre ce système… Mais pas toi ma chère Marie-Claire. Pas toi, car on ne peut pas être contre sa propre nature (A moins que tu ne sois un brin schizo…)

Bon et toi petit internet, ça t’inspire quoi le design de soi? Tu t’auto-design?

Et si tu veux voir comment je me self-design-moi-même c’est par ici : https://www.instagram.com/mathilde_byn/

 

Mon blog, ma vie et moi

Voilà, ça y est mon blog a presque deux mois. Deux tout petits mois et pourtant… Pourtant je suis devenue accro… Complètement !

Je me suis lancée dans cette aventure telle que je suis, nature, sans masque. Parfois je me demande encore pourquoi ? Oui pourquoi ? Sûrement parce que, depuis que je suis maman, j’ai plus besoin de raconter ce que je vis, ce que je ressens, ce que je fais. Surtout depuis que je vis loin de mes points d’attaches Nordico-parisien.

Créer ce blog a lancé un tas de débats autour de moi. Avec ma maman d’abord qui me lit assidûment depuis le premier jour. Avec Chéri-chéri ensuite, qui n’a jamais rien lu de ce blog. Chacun son espace ! Et pourtant, l’un comme l’autre ils ne comprennent pas trop mon envie de me dévoiler au monde entier. Et, au fil des conversations, ils m’ont fait part de leurs inquiétudes face à mon non-anonymat et je me suis questionnée.

Alors oui je me suis donnée toute crue, surtout au début. Je suis naïve tu sais. J’ai oublié que l’internet était plein de tout. De gens merveilleux avec qui j’aime partager, mais aussi, peut être, des gens moins bienveillants, de qui je dois me protéger. Pour l’instant j’ai été épargnée, mais qui sait ?

Derrière l’écran il s’agit de moi, de ma fille, de ma famille. Je n’ai rien caché, mais ai-je eu raison ? Dois-je continuer ?

Ma fille n’a pas choisi d’être montrée ainsi sur le grand internet. Pour l’instant elle n’a que 2 ans, mais plus tard, que pensera-t-elle de ces images volées, postées sans son accord ?

Toutes ces questions me taraudent depuis quelques temps et j’ai décidé que je ne montrerai plus pleinement son mignon petit visage ici. Il y aura toujours des photos d’elle… mais seulement des détails, légèrement floutées  ou de dos. De plus, je n’utiliserai plus son joli nom, mais un surnom. Ce sera désormais « Bébou » car c’est comme ça que l’appellent mes sœurs.

Je vais également essayer de prendre de la distance… un petit peu… rien qu’un petit peu. Car le blog est chronophage et que, poster un article tous les jours ou tous les deux jours, demande beaucoup de temps et de travail… et que moi binn… j’en ai déjà un de travail, et que je ne dois pas le négliger.

Il faut aussi que j’arrive à préserver ma fille, mon couple et ma maison de ce hobby dévorant. L’autre jour ma fille, Bébou donc, m’a dit : « Maman, pause le ‘léphone, si’ te plaît ?! » Alors oui, il faut que j’arrive à déconnecter, pour profiter d’elle et du moment présent. Tu sais… celui qui passe si vite et qu’il ne faut pas rater.

Je ne vais pas arrêter de blogger… je crois que je ne peux pas. Mais je serais peut être moins présente.

Je ne commenterai peut être plus autant les posts des copinettes (les copines de l’internet), et je likerai peut être moins les trucs et autres bidules de fesse de bouc, mais j’écrirais toujours sur « Je ne suis pas une poule ». Sûrement pas tous les jours, peut être pas tous les 2 jours, mais certainement toutes les semaines !

Voilà je me recentre sur le principal : mon univers IRL comme on dit (« in real life » : traduction pour ma maman, qui sera sûrement heureuse de lire cet édit. Je t’aime Môman !)