Tag Archives: maison

Mon salon

Ahh… Comme on est bien chez moi!

Là je dois t’avouer, petit internet, que je kiffe grave, posée toute seule dans mon salon pendant que Bébou fait la sieste. Comprend-moi bien : J’adore recevoir du monde chez moi. J’aime mettre les petit plats dans les grands et faire en sorte que les gens se sentent à leur aise. Mais parfois j’aime me retrouver seule, m’affaler dans mon canapé moelleux et geeker à l’aise. C’est ce que je faisais il n’y a pas 5 minutes quand j’ai été prise d’une envie pressente : te faire faire le tour de mon salon.

Ni une ni deux, j’ai pris mon appareil photo et voilà. Voici mon chez-moi :

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule avant / après

Tu aimes? … Non?! Ca c’était mon chez-moi il y a 2 ans maintenant, au moment où on l’a acheté. Ensuite on a bossé comme des dingos ma famille d’amour et moi. On a cassé 3 cloisons pour ouvrir les deux petites pièces sur le couloir, on a poncé, dépapiété, rebouché, peint et voilààà!

Bon… tout n’est pas encore fini. Il manque les plinthes, on a pas encore assez de meubles (du coup on a mis des cagettes en attendant) y a plein de trucs qu’on a dû faire différemment faute de moyen, mais un jour… Quand on sera riche….

Bon allez j’te montre :

Ca c’est mon salon vue de ma cuisine. La table a été récupérée dans la maison. Ils allaient la mettre à la benne, et moi, tu sais, j’ai un peu le syndrome de Diogène, j’aime pas jeter! Du coup on l’a décapée, repeinte, et voilà!

Pour les chaises c’est pareil. Ils allaient les balancer dans mon ancien bahut alors j’en ai récupérée quelques unes sur les centaines qui partaient à la poubelle (à l’époque je n’avais pas la place de stocker… dommage, hein!)

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Voilà la partie « salon » avec mon canapé d’amour (cuir center)… Ok, il m’a coûté un œil mais, depuis 7 ans que je l’ai, il n’a pas bougé d’un iota! La table basse vient de chez « maison du monde » collection-d’il-y-a-longtemps.

Au milieu du salon trône le conduit de cheminée de la chaudière. Mon rêve serait de le transformer en poêle à bois… Un jour peut être… Quand on aura gagné au loto!

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

C’est une pièce très lumineuse mais pas forcément facile à meubler parce qu’il y a des fenêtres partout (dû au fait qu’on a pété toutes les cloisons aussi…)

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Les cadres viennent d’Emmaüs. Au centre c’est une « oeuvre » de moi-même (comment je me la pète!) réalisée à l’atelier de gravure et de typographie de Conflans (cet endroit est ma-gi-que!). Les petits cadres carrés contiennent chacun quatre sous-bocs à bière chinés à la grande braderie de Lille, souvenir de notre vie dans le Nord. Pour le reste il y a un emballage de chicoré un peu art déco que j’adore (encore chiné dans le ch’nord) et des impressions de visuels que j’aime bien.

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Au fond du salon on a aménagé un petit coin pour Bébou, pour qu’elle ne nous mette pas des jouets de partout (ce qu’elle fait quand même je te rassure…). Mais au moins elle a son petit espace rien qu’à elle avec des rangements pour ses jeux (Chéri-chéri s’est donné comme mission de la rendre moins bordélique que sa mère^^)

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

On aperçoit aussi, dans le coin, le fatboy (payé moitié prix après un événement Ankama, quand je bossais chez eux) idéal pour lire des histoires affalés comme des patates!

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Ici c’est une lampe « fait maison » (DIY si tu préfères) en cerisier débité grossièrement en pavé (à la tronçonneuse! Yeah baby!… hum c’est Chéri-chéri qui fait ça, hein… pas moi…) avec une ampoule à filaments et une carcasse d’abat-jour.

Le terrarium, quand à lui, a été chiné à la brocante du quartier pour 3 euros (autant te dire que quand la petite mamie m’a dit le prix j’ai failli pleurer!)

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Les deux petits crânes ont été ramené de balade par Chéri-chéri. Ouai c’est le seul mec qui par à la pêche et revient avec des crânes (et sans poissons!). Ils iront bientôt rejoindre nos toilettes qui sont en cours d’aménagement en ….. « cabinets de curiosité »!! Si tu as pigés le jeu de mots : bienvenue! Sinon… euh…. Zut, faut que j’explique. Des toilettes = des cabinets, ok? Ca y est tu vois le rapport cabinets = cabinet de curiosités? Ouf!

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Ici un meuble indus’ en bois peint dans son jus dégoté dans ma ville natale pour 35 euros! La plante dessus est dans un chaudron trouvé dans le grenier de la maison (elle était décidément pleine de trésors cette maison!). Les z’animaux ont été achetés pour 1 euro en braderie et bombés en cuivré. C’est ma petite jungle.

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Une jolie affiche d’école expliquant le moteur à 4 temps. On l’avait acheté pour faire un cadeau à des amis, au départ, et puis finalement on a pas pu se résoudre à s’en séparer…

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Sur la petite table d’entrée (ancienne table d’école trouvée dans les poubelles et retapée) trône une vitrine en verre récupérée chez ma Mamy. Personne n’en voulait parce qu’elle avait une immonde moquette verte dans le fond, mais une fois nettoyée et repeinte elle est top. Reste plus qu’à l’accrocher… Un jour… Peut être…

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Quand on a acheté la maison il y avait des tonnes de cageots à pommes au grenier. On avait pas de meuble, du coup on les a nettoyés et empilés pour pouvoir mettre quelques plantes et mes assiettes ramenées de Tunisie à 18 ans (oui… à 18 ans la meuf elle a que ça à faire de ramener des assiettes de voyage… oui!)

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Nos plantes « survivor » dont une dotée d’un magnifique pot « Get up / Stand up! » sur une balance chinée pour 3 euros et décapée à la sueur de mes mains dans la baignoire de notre ancienne salle de bain!

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Le support pour cloches est une création originale de Chéri-chéri. Ce mec là a de l’or dans les mains (je l’aime!)

la déco de mon salon par Je ne suis pas une poule

Voilà! Tu as fait le tour de mon petit salon! Alors tu aimes? Et toi, tu me montres le tiens? (vas-y fait péter les liens! J’adore visiter des maisons!)

 

Comme on est bien chez soi!

Coucou l’internet !

Allez ! Aujourd’hui je te raconte encore un peu ma vie post-op’, mais après c’est fini… Promis !

« Elle est bien mignonne celle-là, mais elle va quand même pas nous raconter ses souffrances pendant cent sept ans, on veut de la joie, de la vie, du funky »

J’ai dit « promis » je peux ajouter « juré et craché » si tu veux.

Bon… Revenons-en à mes douleurs…

Je suis rentrée chez moi hier après avoir gravement filouter mon bon docteur Glahoui (c’est pas son vrai nom mais c’est pas loin, j’vous jure !) qui voulait que je reste encore un jour de plus. Comment j’ai fait ? Une bonne douche, un coup de blush et d’anti-cerne, un brin de mascara, des yeux de chat potté (tu vois de quoi je parle ?) et un « Promis je serai sage et en plus j’habite pas loin, si il y a un problème, promis, je reviens en courant… »… Et voilà !  Me voilà de retour à la maison. Sans voisine qui ronfle. Sans infirmières qui passent toutes les heures. Avec ma famille et surtout avec ma fille.

La pauvre est venue me voir à l’hôpital le soir après l’opération et, le moins qu’on puisse dire, c’est que ça ne lui a pas plu de voir sa maman comme ça, allongée, perfusée et palotte. « Viens papa on ‘entre à la maison, on laisse maman do’mir, allez viens papa ! » Elle a tiré sur la manche de son père et, cinq minutes plus tard ils étaient partis. Ca m’a chamboulé. Je suis une warrior quand il s’agit de partir au bloc, mais quand il faut affronter le regard de ma fille, je suis une poule mouillée. J’ai pleuré… et quand on vient d’avoir une cœlioscopie… sangloter ça fait mal.

Bon c’est fini tout ça maintenant. On s’est retrouvée. On s’est fait plein de bisous et de câlins. Je suis sûre que ça fait guérir plus vite les câlins. Et je crois que je vais en avoir besoin de beaucoup… Parce que mes épaules me torturent dès que je me redresse un peu… Je t’ai déjà parlé du fait que, bizarrement, quand tu te fais opérer de l’utérus tu douilles sous les omoplates… Et ça ne peut aller mieux que si tu « évacue les bulles » (si tu prout quoi !)… Oui, la nature est chelou parfois…

Que te dire d’autre ? Ah ouiii ! J’ai une femme de ménage, pour la première fois de ma vie et c’est géniiiale ! Ma mutuelle m’a gentiment envoyée un petit rappel de cette prestation avec la prise en charge hospitalière… Vous êtes trop bon ! D’autant que – petit aparté- j’ai la mutuelle la moins chère du marché. Celle qui ne couvre que les hospitalisations (les autres ne trouvaient pas leurs places dans mon budget serré-serré). Autant vous le dire tout de suite J’adôôre avoir une femme de ménage ! J’aurais dû naître riche, c’est sûr !

Donc entre les pets libérateurs des épaules, la femme de ménage, les piqures de Lovenox dans le gras du bide (je ressemblerai bientôt à un schtroumpf à cause des bleus) et les siestes, je prends cinq minutes pour te raconter ma vie d’éclopée une dernière fois.

Voilà. D’ici quelques jours il n’y paraîtra plus. Seulement 3 petites cicatrices sur le bas –ventre et un nombril un peu déformé… Pas de quoi fouetter un chat finalement.