Tag Archives: fille

Les enfants d’instagram

Salut l’internet!

L’autre jour, je bavais me baladais sur de jolis comptes Instagram où des meufs à la tenue parfaitement repassée te font visiter la chambre  très « design-scandinave-épuré-mais-avec-une-touche-de-noir-et-blanc » de leurs adorables bambins blonds. Et là j’ai buggé :

Mais comment font-elles? Ils ont pas de jeux ces enfants? Quoi?! Même pas un insupportable petit truc coloré et bruyant de type Vtech? Elles ont brieffé leurs familles ou quoi? Et ils ont tous joué le jeu? Même pas une affreuse peluche Mickey offerte par tata Huguette?

Nan, parce que moi j’ai beau avoir précisé, depuis la naissance de bébou, qu’on aimait bien les jouets en bois, les trucs faits mains au design épuré, les motifs un peu rétro… Bref les trucs instagrammable, quoi. Bin, j’ai eu le droit à une trottinette Minie (qui fait de la lumière, du bruit, et qui, comble de malchance, tient super bien la batterie), des hochets très adaptés aux petits… Mais super moche! Des peluches chien-chien à la tronche niaise, un déguisement de licorne surréaliste et tout un tas de jouets en plastiques aux couleurs agressives (que Bébou adore soit dit en passant).

Bon, et puis franchement! Une chambre aussi rangée en permanence, c’est pas possible, non? Ils sont où tous les morceaux de puzzles éparpillés? Les livres abandonnés? La dînette disséminée?

Je ne vois que deux solutions. Soit elles ont une femme de ménage H/24, soit elles ont commandé le modèle « enfant immobile »…

Mais bien sûr c’est évident! C’est ça! Elles ont des enfants qui ne bougent pas. Sinon comment expliquer l’absence de photo flou? Les vêtements en lin écologique jamais froissés, jamais tâché?

Punaise et boursiflette! J’aurais dû y penser au moment ma commande à mère cigogne (Ici mère cigogne était en blouse blanche et travaillait dans un labo PMA, mais bon…). J’aurais dû commander une enfant statique. Moi, au lieu de ça j’ai demandé une enfant heureuse et curieuse. Grande naïve que je suis… Curieuse… Grave erreur! Les curieux ça bouge partout, c’est flou sur les photos, ça fout le bordel dans toute la maison… Oui mais c’est tellement beau et vivant à voir dans la vrai vie. Ca vaut mille photos instagram!

Ma Bébou aux cheveux emmêlés, aux fringues pleines de plis et de chocolat, mon bébé manoush. Je t’aime comme tu es, vivante et facétieuse. Je ne t’échangerai pour rien au monde!

Une belle robe avec Kidiliz

Coucou l’internet!

Aujourd’hui je reviens (déjà) pour un post plus léger.

Je viens te parler de la petite robe blanche de ma Bébou et de son bandeau assorti (le tout Jean bourget) achetés chez Kidiliz. J’en avais déjà parlé sur Instagram pour celle qui me suivent. Mais je tenais à en reparler rapidement ici.

Alors voilà. Pour celles qui me lisent de temps en temps, vous devez savoir que je suis du genre « pauvresse » et que, pour ma fille qui grandit plus vite que son ombre, je privilégie souvent les brocantes et les soldes de marques bas de gammes.

Oui mais voilà. De temps en temps on a quand même envie d’offrir à son enfant des trucs un peu mieux. Que ce soit pour durer ou pour une occasion particulière (comme ce week-end l’était pour moi).

Et, comme j’aime bien faire des affaires (c’est une question de principe ici) j’ai totalement adhéré au site Kidiliz qui propose une sélection de vêtements de bonne qualité (Jean Bourget, Lili Gaufrette, absorba, catimini, IKKS, Gaultier Junior etc.) à prix ronds et soldés.

kidiliz

J’ai complètement craqué pour cette robe en mousseline de coton à plumetis blanc, le bandeau à fleurs de tissus assorti (Jean Bourget) et cet adorable gilet en lurex doré (catimini) avec des détails triangles sur les épaules et des petits palmiers sur la doublure : à croquer! (« Malheureusement » il faisait tellement beau ce week-end que je n’ai pas pu lui mettre. C’est pas grave… Je trouverais bien une occasion, il va avec tout!)

Allez je vous montre ma princesse avec sa robe de « princesseuh qui tourne » (si si!)

1 2 img_0614 img_0617 img_0623

Pour celles qui n’auraient pas d’inspiration, le site propose même des idées de tenues trop choup :

 

12b 13b 14b

Et, même si le site (et son classement) peut parfois s’avérer obscure, ça vaut le coup d’y fouiner car on y trouve des pépites!

Merci à Kidilz de m’avoir permis de découvrir ce site de vêtements de qualité. J’ai été comblée au delà de mes attentes! Le tissus de la robe et les finitions étaient vraiment parfaites. Le tout pour un prix vraiment raisonnable au vu de la qualité.

Trop d’amour

Bonjour mon petit internet.

Aujourd’hui je vais te parler de ma vie de mère, d’amour et de cacahuètes.

     Quand je suis devenue maman, le moins que l’on puisse dire c’est que je n’étais pas préparé à ça.

     Je savais que les débuts seraient durs, mais je ne me doutais pas un seul instant à quel point j’allais en chier.

     Je savais que l’amour maternel était puissant, mais je ne me doutais pas à quel point j’allais l’aimer.  L’aimer à chaque minute, à chaque seconde. L’aimer à m’en faire exploser la poitrine. A vouloir hurler mon amour…

«  Que je t’aime, que je t’aimeuh, que je t’aimeeuuh » Johnny sort de ce corps !

     Je l’aime quand elle cherche ma main en promenade,  quand elle dit un mot nouveau et inattendu, quand elle chante des airs qui n’existent pas, quand je l’observe jouer à son insu, quand je vais la voir avant de me coucher et que je la retrouve endormie dans des positions improbables. Je l’aime même quand elle crie, qu’elle trépigne, quand elle fait des caprices ou des bêtises.

     Elle ne m’a jamais déçue. Elle est mieux que ce à quoi je m’étais attendue. Plus vive, intelligente, pétillante et adorable que dans mes rêves.

     Je ressens parfois de telles vagues d’amour et de fierté que je me sens submergée, bouleversée par cette puissance qui me dépasse. Alors… Alors j’ai peur. Peur de la perdre. Peur qu’elle disparaisse et cet amour avec elle. Une chute, une cacahuète, une voiture qui passe… Mon imagination joue le jeu de cette peur, sourde et insidieuse qui me suit partout.

     Pourtant je suis une fille pragmatique. Je sais que s’angoisser ne sert à rien. Mais j’ai beau tenter de la faire taire, la peur revient toujours. Intérieure et discrète. Je fais de mon mieux  pour la tenir à distance, loin, loiiin dans un coin de mon cerveau… Dégage sale p…eur !

     J’aime ma fille. Je l’aime, je l’aime, je l’aime. Plus fort que tout. Plus fort que moi ou que n’importe qui. Contrairement à Chéri-cheri, je n’ai pas vécu de choc. Il a aimé Bébou comme un fou dès le premier regard. Il est comme ça, lui. Il l’a vu, il l’a aimé, il l’aimera toujours. Point final.

P10403812

     Pour moi ça c’est fait progressivement. Jour après jour elle m’a conquise, m’a transformée. Je me suis construite en tant que mère. Petit à petit comme l’oiseau fait son nid. Aujourd’hui je suis la très fière maman de Bébou, petite fille heureuse et curieuse 26 mois. Et je me sens prête à remplir un peu plus mon petit cœur… FIV2 prévue pour le mois prochain, si tout va bien.

P10403652

Mon blog, ma vie et moi

Voilà, ça y est mon blog a presque deux mois. Deux tout petits mois et pourtant… Pourtant je suis devenue accro… Complètement !

Je me suis lancée dans cette aventure telle que je suis, nature, sans masque. Parfois je me demande encore pourquoi ? Oui pourquoi ? Sûrement parce que, depuis que je suis maman, j’ai plus besoin de raconter ce que je vis, ce que je ressens, ce que je fais. Surtout depuis que je vis loin de mes points d’attaches Nordico-parisien.

Créer ce blog a lancé un tas de débats autour de moi. Avec ma maman d’abord qui me lit assidûment depuis le premier jour. Avec Chéri-chéri ensuite, qui n’a jamais rien lu de ce blog. Chacun son espace ! Et pourtant, l’un comme l’autre ils ne comprennent pas trop mon envie de me dévoiler au monde entier. Et, au fil des conversations, ils m’ont fait part de leurs inquiétudes face à mon non-anonymat et je me suis questionnée.

Alors oui je me suis donnée toute crue, surtout au début. Je suis naïve tu sais. J’ai oublié que l’internet était plein de tout. De gens merveilleux avec qui j’aime partager, mais aussi, peut être, des gens moins bienveillants, de qui je dois me protéger. Pour l’instant j’ai été épargnée, mais qui sait ?

Derrière l’écran il s’agit de moi, de ma fille, de ma famille. Je n’ai rien caché, mais ai-je eu raison ? Dois-je continuer ?

Ma fille n’a pas choisi d’être montrée ainsi sur le grand internet. Pour l’instant elle n’a que 2 ans, mais plus tard, que pensera-t-elle de ces images volées, postées sans son accord ?

Toutes ces questions me taraudent depuis quelques temps et j’ai décidé que je ne montrerai plus pleinement son mignon petit visage ici. Il y aura toujours des photos d’elle… mais seulement des détails, légèrement floutées  ou de dos. De plus, je n’utiliserai plus son joli nom, mais un surnom. Ce sera désormais « Bébou » car c’est comme ça que l’appellent mes sœurs.

Je vais également essayer de prendre de la distance… un petit peu… rien qu’un petit peu. Car le blog est chronophage et que, poster un article tous les jours ou tous les deux jours, demande beaucoup de temps et de travail… et que moi binn… j’en ai déjà un de travail, et que je ne dois pas le négliger.

Il faut aussi que j’arrive à préserver ma fille, mon couple et ma maison de ce hobby dévorant. L’autre jour ma fille, Bébou donc, m’a dit : « Maman, pause le ‘léphone, si’ te plaît ?! » Alors oui, il faut que j’arrive à déconnecter, pour profiter d’elle et du moment présent. Tu sais… celui qui passe si vite et qu’il ne faut pas rater.

Je ne vais pas arrêter de blogger… je crois que je ne peux pas. Mais je serais peut être moins présente.

Je ne commenterai peut être plus autant les posts des copinettes (les copines de l’internet), et je likerai peut être moins les trucs et autres bidules de fesse de bouc, mais j’écrirais toujours sur « Je ne suis pas une poule ». Sûrement pas tous les jours, peut être pas tous les 2 jours, mais certainement toutes les semaines !

Voilà je me recentre sur le principal : mon univers IRL comme on dit (« in real life » : traduction pour ma maman, qui sera sûrement heureuse de lire cet édit. Je t’aime Môman !)

Comme on est bien chez soi!

Coucou l’internet !

Allez ! Aujourd’hui je te raconte encore un peu ma vie post-op’, mais après c’est fini… Promis !

« Elle est bien mignonne celle-là, mais elle va quand même pas nous raconter ses souffrances pendant cent sept ans, on veut de la joie, de la vie, du funky »

J’ai dit « promis » je peux ajouter « juré et craché » si tu veux.

Bon… Revenons-en à mes douleurs…

Je suis rentrée chez moi hier après avoir gravement filouter mon bon docteur Glahoui (c’est pas son vrai nom mais c’est pas loin, j’vous jure !) qui voulait que je reste encore un jour de plus. Comment j’ai fait ? Une bonne douche, un coup de blush et d’anti-cerne, un brin de mascara, des yeux de chat potté (tu vois de quoi je parle ?) et un « Promis je serai sage et en plus j’habite pas loin, si il y a un problème, promis, je reviens en courant… »… Et voilà !  Me voilà de retour à la maison. Sans voisine qui ronfle. Sans infirmières qui passent toutes les heures. Avec ma famille et surtout avec ma fille.

La pauvre est venue me voir à l’hôpital le soir après l’opération et, le moins qu’on puisse dire, c’est que ça ne lui a pas plu de voir sa maman comme ça, allongée, perfusée et palotte. « Viens papa on ‘entre à la maison, on laisse maman do’mir, allez viens papa ! » Elle a tiré sur la manche de son père et, cinq minutes plus tard ils étaient partis. Ca m’a chamboulé. Je suis une warrior quand il s’agit de partir au bloc, mais quand il faut affronter le regard de ma fille, je suis une poule mouillée. J’ai pleuré… et quand on vient d’avoir une cœlioscopie… sangloter ça fait mal.

Bon c’est fini tout ça maintenant. On s’est retrouvée. On s’est fait plein de bisous et de câlins. Je suis sûre que ça fait guérir plus vite les câlins. Et je crois que je vais en avoir besoin de beaucoup… Parce que mes épaules me torturent dès que je me redresse un peu… Je t’ai déjà parlé du fait que, bizarrement, quand tu te fais opérer de l’utérus tu douilles sous les omoplates… Et ça ne peut aller mieux que si tu « évacue les bulles » (si tu prout quoi !)… Oui, la nature est chelou parfois…

Que te dire d’autre ? Ah ouiii ! J’ai une femme de ménage, pour la première fois de ma vie et c’est géniiiale ! Ma mutuelle m’a gentiment envoyée un petit rappel de cette prestation avec la prise en charge hospitalière… Vous êtes trop bon ! D’autant que – petit aparté- j’ai la mutuelle la moins chère du marché. Celle qui ne couvre que les hospitalisations (les autres ne trouvaient pas leurs places dans mon budget serré-serré). Autant vous le dire tout de suite J’adôôre avoir une femme de ménage ! J’aurais dû naître riche, c’est sûr !

Donc entre les pets libérateurs des épaules, la femme de ménage, les piqures de Lovenox dans le gras du bide (je ressemblerai bientôt à un schtroumpf à cause des bleus) et les siestes, je prends cinq minutes pour te raconter ma vie d’éclopée une dernière fois.

Voilà. D’ici quelques jours il n’y paraîtra plus. Seulement 3 petites cicatrices sur le bas –ventre et un nombril un peu déformé… Pas de quoi fouetter un chat finalement.

A toi ma fille…

Comme tu le sais, j’ai besoin d’être opérée de nouveau afin de pouvoir tenter une nouvelle FIV.

Je n’ai pas particulièrement peur de cette opération mais, sait-on jamais… J’ai décidé d’écrire une lettre à ma fille, au cas où je ne me réveillais pas…

Je sais que c’est très peu probable, c’est juste une cœlioscopie… mais si ça arrivait je voudrais que ma fille sache que je l’aime et que je l’aimerai toujours.

Alors, aujourd’hui je partage avec toi la petite lettre que je lui ai écrite.

« Ma petite Lucie-loup, ma puce, ma loutre,

Si tu lis un jour cette lettre c’est que je ne suis plus là.

Sache que je serai toujours avec toi, où que tu sois, quoi que tu fasses.

Que je t’aimerai toujours, où que tu sois, quoi que tu fasses.

Je serai toujours fière de toi, où que tu sois, quoi que tu fasses.

Sache que tu peux compter sur ta famille. C’est un pilier solide.

Je sais que ton père peut être un ours parfois mais sache qu’il t’a aimé dès le premier jour, et que, même si il ne le dit pas, je sais qu’il t’aime, où que tu sois, quoi que tu fasses.

Prends soin de toi.

Respecte-toi.

Fait ce que tu aimes.

Vit comme tu l’entends.

Ta maman qui t’aime. »

2 ans déjà

Salut l’internet!

Aujourd’hui c’est les 2 ans de ma Lucie… déjà!

Aujourd’hui je voulais lui préparer un gâteau d’anniv’ pour qu’elle puisse « sfouffler » (elle a léger sffeveux sur la langue) ses bougies avec les copains de la che-crè. Mais la crèche de Pépinette refuse les gâteaux faits maison (Bah oui on sait jamais, on pourrait essayer d’empoisonner nos propres enfants)… Du coup pour les anniversaires c’est Savanes, Brownies industriels et compagnie.

Chouette! Ca vend du rêve non?

La directrice a dû sentir mon désarroi – était-ce la larmichette qui titillait le coin mon l’œil, mon air de Droopy ou mes arguments irréfutables? – toujours est-il qu’on m’a autorisé à décorer mon gâteau made in Lidl… Du coup… Je me suis lâchée. J’ai craqué… Mea culpa…

2016-02-08_09.23.53_1

2016-02-08_09.23.56_1 2016-02-08_09.23.54_1

Vive la pâte à sucre et les smarties!

Une déco de chambre cheap & choux

chambre Lucie

2016-02-02_08

1 : Une jolie guirlande lumineuse faite avec des papiers de cuisson pour muffins. C’est un cadeau. J’ai eu plein de cadeaux home-made pour la naissance de Pépinette et je trouve ça trop chouette! C’est agréable de savoir que quelqu’un a passé du temps pour te fabriquer quelque chose de personel.

2016-02-02_08

2 : Ma technique tableau gratos : imprimer une belle illustration et la coller sur le couvercle d’une boîte en carton, de loin ça fait comme le caneva d’une toile

boite-rangement-lego-tete-fille-1

3 : La boîte « tête de légo » 10,90€ (c’est un cadeau et je l’adôore!)

4 : Le boulier et d’autres jeux en bois viennent d’Emmaüs, de brocantes etc. Il suffit ensuite de les laver un coup et ils sont nickel et vintage… pour presque rien.

 

chambre Lucie2

2016-02-02_08

5 : Une petite plaque avec le prénom de ma fille que j’ai faite en pâte fimo et peinte. La house de couette en dessous vient de Liddl (Et oui!! c’est en mode cheap, j’avais prévenu!)

2016-02-02_08

6 : Un « porte pyjama » et nécessaire au change acheté 5€ chez Emmaüs et repeint avec des petits poids. Les paniers en plastique viennent de la foir’fouille 0,50€ chacun environ.

chambre Lucie3

2016-02-02_08

7 : Quand on a acheté cet ensemble il y avait des nounours gravés sur la tête de lit et sur le dessus de la table à langer. Je les ai caché avec des petits nuages en tissus et carton.

2016-02-02_08

On peut réutiliser la peau de mouton de bébé pour en faire un dessus de lit ou une descente de lit.

Il y a 3 jours, Lucie est passée dans le lit de grand. Du coup on a transformé sont petit lit à barreau en un canapé pour y lire des histoires du soir.

2016-02-01_08

2016-02-01_08