Tag Archives: écolo

La petite fabrique de savon

Coucou l’internet!

Aujourd’hui je reviens avec un post « beauté & santé ». Ca fait très  M6 boutique » tu ne trouves pas? Bref je continue ma transition écolo-bio pour tous mes produits de beauté. Bah oui tout ce que j’ai mis en place pour l’instant (à lire ici et ici) a l’aire de vraiment bien marcher pour ma peau sensible.

Du coup je me suis lancée dans un nouveau défi :  faire du savon! Ne me demande pas comment l’idée m’est venu, je n’en ai strictement aucune idée! Bref toujours est-il que l’autre jour je me suis retrouvée à chercher « saponification à froid » sur notre ami « gougueule » et que je me suis lancée! Un pu…naise! Mais c’est Géniiiale!

33

Ici ce sont des savons à huile d’avocat avec du rhassoul parfumé à l’huilé essentiel de citron et de lavande

C’est super simple! et franchement si j’avais su j’en aurais certainement fait avant.

Je t’explique un peu le truc.

En gros, pour faire du savon, tu prends un corps gras (une huile, un beurre ou les deux). Tu décides quelle quantité tu veux utiliser. Tu les sélectionnes dans le petit tableur d’aroma-zone. Qui te dit, en fonction, quelle quantité de soude caustique (celle avec laquelle tu décapes les meubles, oui, oui…) et d’eau tu dois ajouter suivant si tu veux un savon caustique, gras ou surgras. Bien entendu moi je le fais surgras voire sur-surgras pour ne pas abîmer ma petite peau fragile (quitte à ce que le savon soit un peu mou). Ensuite y a plus qu’à mélanger au fouet (ou au batteur ou au mixeur plongeur), ajouter des petites huiles essentielles (pour que ça sente bon) et d’autres trucs si on veut ( rhassoul, sable, pétales de fleurs etc. ) et à laisser sécher 48h. Ensuite on démoule et on laisse rassir 3-4 semaines (c’est la cure) et c’est le plus dur (parce que j’ai la patience d’une hyène affamée devant un rôti!)

32

C’est franchement pas compliqué. Il faut juste peser les ingrédients précisément et, bien entendu, bien se protéger et bien nettoyer les ustensiles que l’on utilise quand on manipule de la soude.

Bon. Si ça t’intéresse je te laisse des liens de personnes qui t’expliqueront ça bien mieux que moi : comme ici chez aroma-zone ici ou encore ici 

Voilà! Ca te tente? T’as déjà essayé?

31

Le maternage et moi

Pour commencer je dois dire que je respecte tout à fait les personnes qui choisissent d’éduquer leurs enfants d’une façon différente de la mienne. Du moins j’essaye. Si si c’est vrai j’le jure!
Cependant je dois avouer que le concept du « maternage » à outrance me dérange un peu.
D’abord à cause de son nom. Le maternage. Pas le parentage. Non. Le maternage est donc adressé aux mamans, seules garantes du travail éducatif à plein temps prôné par cette philosophie éducative.
Ensuite il y a l’allaitement. Bon… Bah c’est bien l’allaitement. Rien à redire là dessus (si ce n’est qu’il faut arrêter de culpabiliser les femmes qui refusent d’allaiter… Merde!). Bon…. Si je suis complètement honnête avec vous je dois avouer que l’idée de la « tété câlin » me mets un peu mal à l’aise. Le sein c’est pour nourrir, non?  Et, autant je suis convaincue que le lait d’un allaitement (si il est bien vécu) est le meilleur aliment pour bébé, autant je ne suis pas sûre qu’un enfant de 2 ans ait vraiment besoin de téter le sein de sa mère… En tous cas ça, ça me me perturbe pas mal. Si tu kiffes te faire suçoter les nichons demande à ton amant… pas à ton enfant. (Ouh là la… Je sens déjà que je vais m’attirer des commentaires sympa moi…). C’est juste que pour les câlins je préfère réserver mes seins à Chéri-chéri… No offence.
Ensuite il y a le cododo jusqu’à pas d’âge… Je dis pas pour les premiers mois où c’est bien pratique (surtout si t’allaites). Mais dormir avec ton enfant jusqu’à ses 5 ans (ou plus!)… Mais quand est-ce que tu niques fais l’amour ? Je me rends bien compte que j’ai l’air d’une excitée du sexe, là, comme ça… Mais c’est juste que ton couple prends déjà cher avec l’arrivé d’un enfant alors si, en plus, il prend toute la place… Jusque dans ton lit. Bref. Chacun ses choix. C’est juste que celui là j’ai du mal à le comprendre.
Pour tout ce qui est portage, encore une fois c’est pareil… C’est super avec modération. Bon, perso, j’ai failli m’étrangler avec l’écharpe de portage. Pourtant je suis pas plus idiote qu’une autre, j’ai regardé des tutos et tout mais rien n’y a fait. En plus j’avais tout le temps l’impression que Bébou allait mourir étouffée avec sa tête dans mes gros sein. J’ai donc utilisé un porte bébé. C’est super pratique pour les promenades (et même parfois chez soi quand on veut faire des trucs en ayant les mains libres). Par contre porter son mioche H24 et/ou se bousiller le dos en portant un enfant de plus d’un an non merci! Enfin c’est pareil si y en a qui kiffent : respect.
En fait ce qui me fait peur dans le maternage ce sont ses excès, où la mère se retrouve « esclave » de son enfant à qui elle donne son corps, son lit et son temps libre. Parce que, oui, toout faire « maison », lire des bouquins sur Montessori et l’éducation positive c’est du boulot! Je ne dis pas que tout ça est mauvais pour les enfants. J’en sais rien. Je suis pas pédospy. Ce que je dis c’est que les mères aussi ont besoin d’espace pour souffler et s’épanouir. Y a pas que les enfants dans la vie, si?
Voilà… Bon, pour quelqu’un qui, il y a peu, lâchait tout un article sur le manque de tolérance face à l’éducation des autres… On peut dire que je me parjure drôlement non? (si tu veux tu peux me lyncher en commentaire… J’suis prête!)

 

Avoue!

Aujourd’hui j’ai décidé te raconter mes secrets les plus sombres. C’est l’heure de la confession, quitte à te décevoir petit internet… Aïe ( Déjà ? tout avait si bien commencé entre nous…)

Aujourd’hui j’avoue tout (c’est peut être à cause de l’exercice Liebster award… merci Die Franzoesin).

Oui je mange de la viande (je suis incapable de résister à un steak saignant), du lait (avec de la protéine de lait de vache dedans)  et du pain blanc (avec du gluten dedans) même que des fois j’y mets un truc pâteux au chocolat rempli d’huile de palme… Bouhhh !

Quand je rentre dans un magasin bio je ne comprends pas à quoi servent la moitié des produits. Je repars toujours avec un de ces « produits mystère(s) » qui finit immanquablement par pourrir dans mon frigo… parce que je ne sais pas comment le cuisiner.

Je ne cuisine pas de bons petits plats maison tous les jours et du coup je mange des plats tout prêts (avec plein de E-quelque chose dedans, des sucres et des graisses cachés). Même qu’une ou deux fois par an je mange dans un fastfood un bon hamburger… Bien graas… mmmmhh !

Je ne fais pas vraiment de sport et le yoga ça me stress. Rien que l’idée de se mettre dans une position pas naturelle pour se détendre me semble suspecte.

Je porte des chaussures en cuir d’animaux (le cuir vegan, connaît pas !). C’est le seul matériau qui évite à mes petons de sentir le vieux saint nectaire (je suis tellement glamour). Les seules shoes en plastique que je possède sont des « méduses ». Mais siii tu sais, les trucs qui te permettent de te baigner sans te zigouiller les pieds quand y a des cailloux… Ouai c’est moche, mais c’est pratique!

Je lave mon linge avec de la lessive industrielle… J’ai essayé les noix de lavage et j’ai pas été convaincue. J’ai essayé la lessive maison et j’ai bousillé ma machine…

Je mets du déo avec des trucs probablement cancérigènes dedans… Bah oui « La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible » (comme dit mon père). Alors tant qu’à décéder, autant sentir bon.

Je me maquille et je regarde plus l’étiquette de prix que l’éthique du produit… et même que, quand j’ai du temps pour moi (c’est-à-dire presque jamais) je mets du verni à ongle bien chimique.

Alors voilà… j’avoue. J’aimerai être super écolo et bio, saine et sportive, mince et belle au naturelle… mais j’y arrive pas… Je suis faible, gourmande, un peu faignante et mal organisée.

Je fais mon maximum pour essayer d’adopter un mode de vie plus « healthy » (je suis grave bilingue). Si si je vous jure ! Mais ne me demandez pas d’abandonner le pain, le vin, le fromage et le saucisson… Please !