Tag Archives: BD

Du réchauffé… et des séries télé

Coucou l’internet!

Aujourd’hui je voulais te parlais de série TV. Je ne sais pas si tu le sais mais je suis une fooolle de série. J’en regarde plein, plein, plein…. En streaming. Bah oui j’ai pas la télé alors… Me dénonce pas à Hadopi s’te plaît!

Comme je suis une fille sympa (à force de le dire tu vas bien finir par le croire) je te balance mes séries préférées par ordre alphabétique :

  • Black Mirror. Une série sans suite sur les dérives de la modernité. Intéressant et flippant.

  • Bomb girls. Une petite série canadienne bien sympathique sur les femmes pendant la guerre.

  • Devious maids. Du second degrés type novelas plutôt bien foutu au final…

  • Downton Abbey. Super série historique sur une famille à travers le début du siècle dernier.

  • Engrenage. The série policière française.

  • The Following. Surtout la saison 1 qui tient bien en halène.

  • Game of thrones. Of course… Bien que j’ai du mal à rester accrochée sur la fin.

  • Inside number 9 : un ovni parmi les séries. Les épisodes n’ont rien à voir les uns avec les autres… Seuls deux acteurs et le lien avec le chiffre neuf restent.

  • The killing. Glauque et géniale.

  • The lazy compagnie. Petite série avec des épisodes courts de type Kaamelott mais sur la seconde guerre mondiale.

  • Luther. Géniale série policière.

  • Marvel’s Jessica Jones. Enfin une série de super héro qui tient la route.

  • Misfits. Super série à l’humour british décalé et décapant.

  • Mr Selfridge. Une genre de Downton Abbey mais dans un grand magasin. Bien fichu aussi.

  • Orphan black. Une série sur le clonage qui fini par nous accrocher.

  • Profilage. Une série policière française plutôt chouette.

  • Les revenants. Encore une série Française… Qu’on s’est même fait piquer par les américains. Cocorico!

  •  Ripper street. De supers enquêtes dans le Londres de Jack l’éventreur.

  • Sherlock. Seulement 3 épisodes par saison… C’est trop peu.

  • True detective saison 1. De la vraie série policière de qualité avec de superbes acteurs.

  • Vikings. Game of thrones in real life.

  • Youger. Une série détente sur une femme de 40 ans qui se fait passer pour une fille de 25 pour avoir un job.

     Tu trouves que ça fait beaucoup? Et encore… Je ne t’ai pas mis mes séries dites « alimentaires » celles que je ne regarde que d’un seul œil et qui me servent plus de fond sonore qu’autre chose genre Grey’s anatomy, How I met your Mother, CSI las vegas, Le mentalist, Castle, Rizzoli & Isle etc.

Et toi des séries à me conseiller?

     Du coup j’en profite même pour te ressortir une vieille planche de BD faite il y a 7 ans et jamais publiée. C’est pas que je sois bien fière du résultat mais ça collait bien au sujet de ce post alors je balance :

bd_3bd_4

La grosse bêtise…

     L’autre jour Run run little mum nous demandait comment on essayait d’éduquer nos rejetons. J’ai barré « essayer » mais je n’aurais pas dû. Personnellement j’ai l’impression d’être tout le temps en train d’expérimenter, de tenter, de réussir… puis de me ramasser.

     Je n’arrive pas à ne pas me coller à une méthode toute faite. En vrai je les trouve trop extrêmes, trop jusque-boutistes, pas adaptées à toutes les situations et à tous les mioches. Alors je pioche un peu partout. Je picore des trucs chez les uns et les autres. Et au finale je peux dire que j’utilise la méthode « feeling » qui consiste, finalement, à faire comme on le sent… et surtout… à faire ce qu’on peut, comme on peut.

     Bien entendu j’essaye de ne pas me fâcher sur des choses inutiles, d’encourager plutôt que de critiquer, j’essaye d’expliquer plus que de crier… Mais parfois force est de constater que Bébou essaye de voir jusqu’où elle peut aller et que je suis bien obligée de la stopper. Net. Attention, hein, je ne suis pas maltraitante… Non, non n’appelez pas la DASS!

     Mais oui, des fois je crie, je la punie et l’envoie au coin, des fois elle prends une tape(ette) sur la main, et des fois elle n’a pas de dessert et part au lit direct’.

     Je ne sais pas si je suis trop sévère. Honnêtement je ne le pense pas… Je suis juste persuadée que parfois il faut marquer le coup. Pourquoi? Pour son bien, pour que plus tard elle arrive à respecter la loi, les lois, celles qui régissent notre vie en société. Il me semble indispensable qu’elle arrive à tolérer qu’on lui impose des limites, qu’elle soit capable de gérer les petites frustrations du quotidien.

     Peut être que je suis old school mais je vois tellement de gamins qui ont manqué de carde, au travail, que mon regard est peut être biaisé… Je ne sais pas. C’est difficile de savoir se positionner en tant que parent. Y a pas de mode d’emploi universel.

     Parfois je trouve qu’on se débrouille bien Chéri-chéri et moi, Bébou est plutôt bien dans ses baskets, obéissante mais pas asservie, éveillée, intelligente et joyeuse… Mais parfois je doute, je me questionne, j’imagine le pire…

     Surtout depuis lorsqu’elle a fait sa GROSSE BÊTISE. C’était mardi dernier. Nous avions des invités. Bébou avait été couchée, un peu plus tard que d’habitude, c’est vrai…

     On buvait joyeusement un verre en bas, quand on a entendu une petite voix en haut des escaliers. « Maman a fait une grosse bêtise moi. »

     Je peste. Rooooh. Je me dévoue et monte les escaliers quatre à quatre. « C’est quoi cette histoire?! Qu’est ce que tu fais debout? C’est l’heure de dor… ». C’est là que je l’aperçois. Les mains noires. Les pieds noirs. Le doudou tâché de noir. Je reste hébété un quart de seconde puis je remarque les petites traces de pas, noires elles aussi, en direction du bureau. « Mais qu’est ce que tu as fais?! ». Je la prends sans ménagement. Elle décolle et je la coince sous mon bras en prenant garde de ne pas me tâcher. J’ai peur. Je suis les traces de pas qui mènent au bureau de Chéri-chéri. J’essaye de me rassurer. Pourtant je sais bien ce que je vais y trouver…

    Une mare d’encre de chine est étalée au pied du bureau en bois. Dedans il y a un mouchoir qui semble avoir servit à éponger la flaque. Je comprends très vite que Doudou aussi a servi à tenter d’essuyer les dégâts, que c’est pour ça qu’il est tout noir. Je n’ose pas regarder sur le bureau la planche de BD que Chéri-chéri est en train de finaliser, mais il le faut bien. Sur le bel encrage à la plume de son papa Bébou a dessiné un gros grabouilli au pinceau… 3 jours de travail à la poubelle.

     Je suis bouleversée, partagée entre colère sourde, déception, pitié et tristesse. J’ai envie de la serrer dans mes bras. De lui dire que ce n’est pas grave. Que ça peut arriver. Qu’on l’aime quand même. Mais je sais qu’il faut sévir. Qu’elle doit comprendre ce qu’elle a fait et que ce n’est pas avec des câlins et de la douceur qu’elle apprendra à ne plus le refaire. C’est dur mais je cris. Je hurle même. Je lui met une fessée (une petite… pas la DASS…). La mets sous la douche pour tenter de laver ses mains et ses pieds tâchés. Je trempe le pyjama et doudou dans l’eau. C’est la cata. L’encre ne part pas et il y en a partout. Je re-crie. Elle pleure.

     Elle comprends bien qu’elle a été dépassée par les événements. Elle voulait juste « aider » son papa et les choses ont dérapées. Comment peut-elle comprendre? Elle est si petite. Tout se mélange dans ma tête mais je tiens mon rôle. Je fâche. Je crie. Je lui explique tant bien que mal la gravité de la situation. Je la remet au lit manu-militari. Sans tétine. Sans Doudou. Elle s’endort… et moi je reste là à me questionner sur mes choix… Ou plutôt sur mon manque de choix.

      Chéri-chéri, lui, et trop abasourdi. Il s’en veut de ne pas avoir suffisamment sécurisé son travail. De lui avoir trop permis de venir le voir travailler à son bureau, peut-être…

     Le lendemain c’est toujours douloureux pour nous, les parents. L’impression d’avoir failli. De ne pas avoir su faire. La peur de l’avoir marquée à vie mêlée à celle de la voir recommencer…

Putain c’est dur d’être parent!

Vas y petit internet. Rassure moi. Dis-moi que toi aussi tes petitous font de grosses bêtises. Et raconte-moi comment tu réagis… Ca m’aidera, je t’assure.

 

 

PS: petit édit à J+8 Bébou va bien, dort bien et ne semble pas troma… Ouf! Nous par contre…

 

Le jour où j’ai été couillue…

     Bon, avant de commencer je m’excuse pour cette expression on ne peut plus sexiste qui essayerai de nous faire croire que pour être audacieuse il faudrait que nous ayons des testicules. Ceci dit, dire qu’on a été « ovairue » ou « utérue » ça ne sonne pas bien. J’ai donc gardé l’adjectif relatif aux couilles.

     Tout ça pour dire qu’il y a quelques jours j’ai pris mon courage à deux mains pour envoyer ma première demande de sponsor… Bon je sais pas si ça se fait vraiment d’aller quémander des sponsors comme ça… Mais voilà j’ai besoin d’un nouveau siège auto et ils sont chèèèreuh. Et moi, l’a pas z’argent. Bah ouii Chéri-chéri gagne une misère et c’est pas faute de travailler comme un forçat. Tiens d’ailleurs je vais en profiter pour passer un p’tit coup de gueule ici, maintenant. On parlera de mon opération burnée après.

     Alors voilà Chéri-chéri est auteur de bandes dessinés. C’est claaasse, hein?! Oui. Mais sais-tu que 53% des auteurs gagnent en dessous du smic et que, parmi eux, 36% vivent en dessous du seuil de pauvreté . Et portant ils bossent en moyenne plus de 40 heures par semaine! Sais-tu que quand tu achètes une BD seulement 1€ en moyenne et reversé à l’auteur et que ce sera sa seule rémunération. Et encore… Si il y a un scénariste ET un dessinateur il faut diviser cette somme en deux (soit 50 centimes chacun… si si tu as bien entendu!). Et le reste de l’argent, il va où? Alors, comme un dessin vaut mieux que mille mots :

2

bon… Ceci étant fait. Revenons à nos moutons…

     Donc, pour nous, comme tu as pu le deviner, acheter un siège auto à 250€ sans l’avoir testé, c’est pas évident. Et moi je suis comme Thomas : je crois que ce que je vois. Alors je me suis lancée. J’ai envoyé un message à Baby confort via leur compte FB en espérant avoir un petit retour…

     Comme je suis quelqu’un d’honnête (la plupart du temps^^) et que j’ai promis dans ma charte sur le partenariat que je ne ferais jamais de publicité déguisée etc. Je t’explique ma démarche de haut en bas et de bas en haut (et en travers aussi).

     Alors voilà, je me suis adressée très poliment à eux, avec un « bonjour » et une petite présentation de moi-même et de mon blog en expliquant que, oui, j’avais pas des stats de star mais qu’elles étaient en augmentation constante {si si je t’assure je suis passée de 0 à 346 vues /jour en un mois}

     Je leur explique que je me doute que ma démarche n’est pas très orthodoxe, mais que, qui ne tente rien n’a rien {et que j’ai vraiment besoin d’un siège enfant à tester et, qui sait, à faire gagner}

     Après les formules de politesse d’usage je conclue qu’ils peuvent, si ils ne sont pas intéressés, m’exprimer tout haut leur désapprobation face à mon approche impertinente par facebook ou par mail.

     Alors Voilà… C’était il y a presque deux semaines et autant te dire qu’à ce jour je n’ai toujours pas eu de réponse. Même pas pour me dire à quel point j’abusais grave ma mère. J’ai peut être visé un peu trop haut… Oupsi

     Tant pis, je vais aller écumer le bon coin et les braderies locales. Moi qui rêvais déjà de riches cadeaux, de concours etc. (oui je suis vénale…)

     Allez t’inquiète pas petit internet je finirai bien par te gâter avec des concours sympathiques, va!