Le pouvoir du zéro déchet

Aujourd’hui, alors que j’étais à la caisse de mon magasin bio, j’ai été interpellée par une dame d’une soixante-dizaine d’année, magnifique et distinguée malgré les années.
Comme je me dépêtrais péniblement dans mes sacs, entre mes paniers et mes bocaux, j’ai cru qu’elle allait me demander de me dépêcher.

Alors que je levais les yeux, penote, prête à m’excuser pour ma lenteur, elle m’a dit : « madame, bravo ! Vous êtes un exemple d’organisation. J’ai honte, moi qui ne pense jamais à prendre mes sacs ». J’ai balbutié, un « faut pas… » suivit d’un discours décousu autour de la culpabilité et de la technique imparable d’avoir toujours des sacs dans la voiture…

Mais, une chose est sûre, cette petite phrase a résonné encore longtemps en moi.

Je ne suis ni organisée, ni un modèle. Il m’a fallu longtemps pour déconstruire mes habitudes et faire du zéro déchet un automatisme.

Je suis loin d’être parfaite mais je suis fière du chemin parcouru.

Fière de faire ma part.

Fière d’être chaque jour plus en phase avec mes convictions.

Sur le moment, un peu abrutie par ce compliment venu de nul part, je n’ai pas eu le réflexe de dire merci.

Merci, madame, pour ce mot gentil. C’est si rare d’en dire aux inconnus.
Merci de m’avoir reboostée.
Merci.

#zerodechet #courseszerodechet
#sacavrac #courseenvrac
#compliments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *