semaine de l’endométriose

Cette semaine c’est la semaine européene de prévention et d’information de l’endométriose.

Hier est sortie mon interview sur Cher corps à voir ici . Le fait que cela tombe la veille de la semaine de l’endométriose est un pur hasard (qui, pour une fois, fait bien les choses). Du coup j’en profite et je te republie un article sur l’endométriose que j’avais écrit en 2016 (waouuu ça fait un baille!).

Endometriose illustration

Allez, c’est parti :

« Je ne suis pas la seule à souffrir d’endométriose, loin de là, puisqu’on considère qu’une femme sur dix en est atteinte… Eh ouai c’est pas rien ça ma p’tite dame! Et pourtant on ne sait toujours pas comment cette maladie arrive et encore moins comment la faire partir. C’est dire si la recherche est active sur le sujet.

Bref… Si tu as des tendances hypocondriaques, je te rassure. On ne meurt pas de l’endométriose. Non. On en souffre juste. Chouette!

Alors… Pour te rassurer (ou pas) voici les symptômes de cette chère endometriosis :

  • Règles douloureuses (on devrait plutôt dire extra-douloureuse… genre à tomber dans les pommes, à vomir, à se vider de partout. La joie quoi!)
  • Des rapports sexuels douloureux (Bonheur!)
  • Des douleurs quand tu urines ou que tu vas à la selle (pas celle du cheval, hein!)
  • Des douleurs pelvienne (autour de la chatte – traduction)
  • Bref, des douleurs merdiques
  • Une fatigue chronique
  • Infertilité

Mais qu’est ce que ça fait en vrai?

Bah en vrai l’endométriose c’est quand ton endomètre a décidé de venir foutre le bordoule dans ton vagin (et autour) au lieu de descendre bien gentiment pendant les règles.

Et ça donne ça :

  • Des nodules simples (c’est des petits lésions)
  • Des kystes ( c’est des grosses boules sur tes ovaires alors que c’est même pas Noël)
  • Des adhérences (ça c’est quand tes organes ont décidés de se faire des bisous et qu’ils sont restés collés, comme avec un appareil dentaire… Tu vois)
  • Des nodules compliqués (qui vont se mettre à des endroits pas possible)

Il existe 5 stades pour qualifier une endométriose. Ça va du stade 1 (minime) : pas trop étendue mais parfois très douloureuse – au stade 5 (extensive) : là c’est la merde! Infertilité sévère, douleurs quotidiennes, chirurgie et touti quanti.

Pour info je suis au « stade 4 avec atteinte sévère et profonde » ce qui entraîne une « infertilité sévère » (elle aussi! Dites-dons, z’êtes pas sympa là!).

Bon tout ça pour dire que c’est vraiment une maladie de M E R D E et que ce serait bien sympa que nos chercheurs se penchent un peu là dessus tu ne croies pas?

Nan parce que je veux pas faire ma parano mais j’imagine bien que si un homme sur dix avaient des douleurs à tomber par terre tous les mois à leur endroit le plus sensible ET que ça les rendait généralement stériles… On aurait lancé la recherche depuis belle lurette ! »

Voilà, j’espère que cet article t’aura aidé à connaître mieux la maladie et peut-être à mieux comprendre ce que vivent certaines femmes autour de toi.

5 thoughts on “semaine de l’endométriose

  1. MERCI pour ce billet clair. On parle de plus en plus d’endométriose et je suis certaine que ce billet va pouvoir aider des femmes à mettre des mots sur des ressentis et aller consulter si besoin.
    Ce billet date de quelques années mais j’espère que tout va bien pour toi.
    En tous cas, j’espère que la recherche évoluera ! 1 femme sur 10 ce n’est vraiment pas « rien » !

  2. Je connais car plusieurs amies concernées. Une vraie merde. Et je pense exactement comme toi, si c’était un mal masculin les choses seraient différentes, c’est sur !! Et ça me rend diiiiiingue !!!!! Plus ça va plus j’ai l’impression de réaliser que les femmes ont été traitées comme des animaux de compagnie pendant si longtemps (et c’est encore le cas dans certains coins sympas de ce monde). Bref je ne pars pas sur le sujet qui pourrait m’emmener bien trop loin 😉
    J’espère en tout cas que tu as réussi à trouver de quoi te soulager, pour ce qui est des enfants, je sais que ça s’est plutôt bien fini 😉

  3. Le fait de ne pas avoir de règles et la chirurgie ça marche plutôt bien… Y a une solution plus sympa que l’autre mais bon… On fait aller

  4. Un très bon article. Très bien expliqué. Stade IV pour moi, déjà opérée et en infertilité depuis 2 ans déjà. Mais comme tu dis, si ça touchait les mecs et leur virilité ça ferait bien longtemps que les gros manitous de la médecine se serait penchés plus en détails sur ces maladie de l’enfer. Bon courage à toi !

    1. Merci. J’espère que la situation évoluera car trop de femmes en souffrent physiquement et psychologiquement… Courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *