Peut-on tout visiter avec un enfant?

Ca y est les vacances sont finies…

C’était chouette, archi-chouette. On a crapahuté de la Bretagne à Paris soit plus de 24 heures de routes cumulées! Bref. On en a pris plein les mirettes et on a des souvenirs plein la tête.

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

Je n’avais pas spécialement prévue de faire un article sur le sujet mais, en lisant l’article de Picou, j’ai eu envie de vous parler de quelquechose qui me tient à cœur :

En vacances, peut-on tout faire avec un enfant?

C’est vrai, les enfants en vacances, c’est vite pénible. C’est pas de leur faute, les pauvres, on les déracine, on leur pète leurs rythmes et on leur fait marcher des kilomètres pour profiter un maximum.

Bah oui, les vacances c’est pas tous les jours. En plus on vient de vendre un rein pour se payer un airBn’B sympa en plein centre ville, autant rentabiliser un maximum.

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

Vient alors la question qui tue :

Qu’est ce qu’on fait maintenant?

Visiter, Ok.

Mais quoi? Est-ce que c’est adapté? Est-ce qu’il vont y comprendre quelque-chose? N’est-ce pas un peu « gâché » vu qu’ils ne se souviendront sûrement de rien?

Personnellement, je me dis qu’aucune visite (ou presque) n’est pas accessible pour les enfants à partir de 3 ans.

Bien sûr on évitera la dernière rétrospective des « expressionnistes viennois ». Faut dire que, même à des adultes, c’est dur de faire comprendre l’intérêt artistique de faire du boudin avec son sang (true story). Et peut-être que, si on veut éviter des années de thérapie (et s’éviter une explication hasardeuse sur « pourquoi les hommes massacrent d’autres hommes? » : vous avez 4 heures), on fera l’impasse sur le mémorial de la Shoah (du moins avant les années collège).

Mais pour le reste (c’est à dire si on exclu la violence et le porno, pour simplifier), je pense que tout est faisable avec un enfant.

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

OK… Ils ne comprennent pas toujours tout…

…Mais on peut expliquer à leurs niveaux. Bon… C’est sûr que ce n’est pas toujours évident. Comme par exemple quand on se retrouve à expliquer ce qu’est la guerre devant le monument au mort d’un petit village d’Auvergne on regrette un peu. Mais les enfants sont loin d’être bête et ils sont capable d’assimiler beaucoup plus qu’on ne le croit.

Je suis déjà allée voir des spectacles de danses un peu pointus avec ma fille de 3 ans (c’était marqué à partir de 8 ans, mais j’avais vu des extraits et m’étais renseignée, hein, pas folle la guêpe)  et j’ai été surprise de tout ce qu’elle avait compris des enjeux du spectacle, des relations entre les danseurs et des émotions qui s’en dégageaient. Pareil pour de nombreuses œuvres plastiques, comme au musée du Quai Branly, par exemple.

Bon… je suis prof d’Arts appliqués et j’ai donc une petite connaissance en Art, j’imagine que ça peut aider pour expliquer une oeuvre. Mais je remarque souvent l’intérêt dénué d’appréhensions ou de préjugés qu’a ma fille sur les choses. Là où je vois une statue phallique, elle voit un bonhomme bâton rigolo et n’est pas choquée le moins du monde!

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

OK… Ils ne se souviendront probablement de rien…

… Mais on sème des graines. Et peut-être qu’une prochaine fois elles fleuriront et tout prendra sens. On ne sait pas ce qui peut rester dans un coin de leurs petites têtes.

Personnellement je suis persuadée qu’un jour, plus tard, ce que l’on aura vu fera écho à autre chose et que cela suscitera un intérêt accru pour l’art, l’histoire, la littérature ou encore la science.

J’ai la chance d’avoir eu des parents qui m’ont emmenés très tôt visiter des musées, des monuments ou encore voir des spectacles de rues. Et j’ai très envie de partager ça avec mes filles. Je suis persuadée que cela leur offrira une réelle ouverture d’esprit sur le monde.

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

On m’a dit :  Quand ils seront grands ils auront tout vu…

… Mais qui peut se targuer d’avoir tout vu? Et est-ce qu’on ne peut pas re-voir les même choses, plus tard, avec un œil différent. Les relire à la lueur d’une connaissance nouvelle et d’en avoir une toute autre compréhension?

Je suis persuadée qu’il y a toujours quelque-chose à voir ou à apprendre. Ce n’est pas parce qu’on a déjà visiter des châteaux forts enfants qu’on ne peut plus en visiter adulte. Tu imagines le truc : « Aller voir un tableau?… Non… C’est bon j’en ai déjà vu un quand j’avais 5 ans, c’est bon. »…

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

Bref. Je trouve que tout éléments de culture et bon à prendre. Alors pour moi, pas de limite. Si ce n’est le temps et la « décence » (même si je n’aime pas ce mot, j’en ai pas trouvé d’autre) du moment qu’on se met à la hauteur de l’enfant et qu’on prend la peine de lui expliquer et de l’écouter.

D’ailleurs il y a quelques petits trucs simples pour intéresser un enfant  :

  • Lui proposer de chercher un objet « caché » dans un tableau.
  • Imaginer une histoire autour de l’oeuvre
  • Demander à un enfant ce qu’il en pense
  • Lui raconter l’Histoire (avec un grand H) comme une histoire du soir.
  • Proposer de redessiner l’oeuvre ou la prendre en photo
  • Faire un carnet de voyage en notant ses souvenirs et en collant des « reste » du voyage (ticket de métro, sable, carte de visite de resto etc.)

Et toi, tu en penses quoi?

peut-on tout visiter avec un enfant Paris "Je ne suis pas une poule"

9 thoughts on “Peut-on tout visiter avec un enfant?

  1. Je suis assez d’accord, dans l’absolu, évidemment. Tout a un intérêt, c’est clair, même si c’est une petite trace minime qui prendra plus tard le temps de se développer! En revanche, il y a aussi pour moi une histoire de budget qui entre en ligne – des entrées de musées pour 4, ça a un coût, alors, je préfère limiter à ce qui est le plus « accessible » pour en faire un bon moment pour tous. Cela dit, comme tu le soulignes on leur donne aussi des habitudes, donc, observer les monuments, parler ensemble d’une oeuvre, expliquer un contexte, même si l’info est perdue sur le moment, il reste la curiosité, l’habitude d’écouter, et l’envie d’en découvrir plus. Et ça, quelque soit l’âge, c’est un sacré atout dans la vie!

    1. C’est vrai que le coût n’est pas négligeable, loin de là. Les vacances en familles ça coûte vite cher! Et certains musées abusent un peu (heureusement pour d’autres, les enfants sont quasi gratuits).

  2. « Quand il seront grands ils auront tout vu » … Ahah, il va falloir se dépêcher alors parce vu le nombre de paysages, de pays, de monuments, d’œuvres à voir (écouter/sentir/etc) il y a du boulot ! Merci pour les astuces à la fin de l’article, je les garde précieusement pour quand mon petit sera un peu moins petit !

  3. Super article ! Plein de bon sens, ( tout comme toi) ;). Et même si ils ne se souviennent pas de tout, nous si, et c’est bien aussi !
    Dommage que nous ne nous soyons pas croisées lors de ton escapade parisienne ! A une prochaine fois j’espère 😉

  4. Tout à fait d’accord sur le principe. Perso c’est juste la logistique derrière qui me fait peur (lieux non poussettables) etc. Mais on a déjà testé le quai Branly (musée préféré de maman) et maintenant qu’ils sont un peu plus grands j’aimerai le refaire.

  5. Quoi, il y a une exposition sur les expressionnistes viennois à Paris?!!!! Où? Quand? Je suis tellement d’accord avec toi, il est important de semer des graines, comme tu dis. Je pense que c’est même primordial: tout ce qu’on leur fait découvrir, les ouvre au monde, consciemment ou inconsciemment!

  6. Dans les trucs pour l’intéresser on peut lui proposer de prendre en photos les œuvres ou objets qui lui plaisent. (Quand c’est autorisé bien-sûr!) Sinon je suis adepte pour les emmener partout.

  7. Est-ce qu’on peut tout visiter avec un enfant ? Oui !
    Est-ce qu’on peut vivre les mêmes vacances que sans enfant ? Non !
    Je suis d’accord avec toi, un enfant c’est curieux de nature et ça ne demande qu’à découvrir.
    Après, il ne faut pas attendre d’un enfant de 4 ans qu’il passe 1h30 au musée sans faire de bruit à admirer les œuvres.
    A partir du moment où l’on a compris ça, on peut vivre de super vacances en famille et découvrir plein de choses ensemble !
    Et on peut se réserver quelques jours en couple pour continuer à vivre des vacances sans enfants (pour nous, ça veut dire partir à l’étranger, sac sur le dos, guide du routard dans la poche et des kilomètres de marche pour découvrir le pays).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *