La vie n’est pas un film à l’eau de rose

Dans la vie j’aurais aimé deux choses :

pouvoir tout faire et arrêter le temps

Ce qui revient finalement un peu au même si on y pense bien.

J’imagine que c’est un sentiment très commun (à moins que je ne sois vraiment chelou… Qui sait?). Parfois, je me surprends à rêver que je peux être quelqu’un d’autre…

Je ne sais pas, moi…

Une star de cinéma, une aventurière parcourant le monde, une succesfull buisness women, une fermière bio à la recherche l’autosuffisance…

Un truc fun, pas commun, qui ferait de moi quelqu’un d’extraordinaire.

Mais je ne suis « que » moi. Une fille on ne peut plus normale.

Cela fait-il de moi une éternelle insatisfaite?

Je ne crois pas. Je suis plutôt bien dans ma peau de mère-de-famille-prof-de-province. La plupart du temps j’assume totalement ma petite vie tranquille mais heureuse.

Je pense que c’est surtout que j’ai toujours été une grande rêveuse. Biberonnée aux romans d’aventures et au films à l’eau de rose, je me suis souvent imaginée à la place de l’héroïne.

Cela a parfois donné lieux à des moments cocasses ou, après une dispute ridicule, je quittais la maison en tee-shirt sous la pluie battante. Persuadée que mon homme allait me courir après, qu’il s’agenouillerait devant moi, me dirait, la voix chargée d’émotion, qu’il ne peut pas vivre sans moi et qu’il veut m’épouser. Il m’embrasserait fougueusement comme Hugh Grant dans « 4 mariages et 1 enterrement »…

Alors qu’en faite, dans la vraie vie, tu finis par avoir froid, te sentir un peu conne toute seule avec tes yeux de lapin albinos et que tu rentres chez toi, trempée, demander pardon de t’être emportée toute seule… Fucking SPM*!

Ok, elle n’est peut-être pas extra-ordinaire, ma vie, mais je l’aime. C’est celle que j’ai choisi. Et choisir c’est renoncer. Je le sais.

Si je suis honnête avec moi-même je sais que, si je vivais vraiment les vies qui me font fantasmer, je rêverai probablement de la mienne. Une petite existence tranquille peuplée d’amour simple et de rires d’enfants.

Alors je ne vivrais probablement jamais en communauté au fin fond du Larzac. Mon nom ne rentrera probablement jamais dans l’histoire avec un grand H. Mais il restera dans la mémoire de mes enfants et peut-être, un jour qui sait, de mes petites enfants.

 

*SPM : aussi connu sous le nom de Syndrome Pré-Menstruel signifie que tu es légèrement irritable (d’une humeur de chien, quoi!)

8 thoughts on “La vie n’est pas un film à l’eau de rose

  1. Ah ah je me suis tellement reconnu dans le passage de la dispute « romantique de film à l’eau de rose » … où ton mec à toi, il a juste pas saisi le concept
    Moi aussi, j aime bien rêvasser (et j’aimerais arrêter le temps ou me dédoubler pour tout faire) … mais finalement, j’aime bien ma petite vie tranquille

  2. « Choisir, c’est renoncer », c’est tout à fait ça la vie… Moi aussi, j’aimerais avoir mille vies ! C’est peut-être pour ça que j’écris, car il n’y a aucune limite dans l’écriture.

  3. Je crois que faire le choix du « raisonnable », du non-exceptionnel, est parfois que qui nous « sauve ». Je veux dire, combien de personnes se dépriment parce qu’elles courrent après des objectifs irréalistes, fantasmés (par exemple dans ses choix amoureux) qu’elles n’arrivent pas à réaliser? Savoir accepter que le bonheur peut aussi résider dans la simplicité, la normalité, ce n’est pas renoncer pour moi, mais parfois juste avancer…

    1. Oui, c’est bien vrai. D’ailleurs je n’en vois pas le mot renoncer comme négatif dans ce cas puisqu’il permet d’avancer

  4. Et c’est bien pour ça que les blogueuses bloguent non 😉 je vois tout à fait le truc, moi aussi je suis une grande rêveuse capable de romancer la moindre ballade chez Ikea (la relou, oui c’est moi!) je crois que quelque part le fait d’écrire me permet aussi de me dire que je laisserai cette trace pour mes loulous ! si toutefois l’Internet n’a pas tout effacé d’ici là 😛

  5. Je te lis depuis peu et j’adore/me reconnais beaucoup dans ce que tu écris /fais ! Aujourd’hui je me lance, je commente : comme ça fait du bien de savoir qu’on est pas seule (et les commentaires le confirment !), Moi aussi j’ai cru qu’il me rattraperait sous la pluie … !

    1. C’est drôle car ton pseudo : « marmotte » c’était mon totem lorsque j’étais aux scouts ! En tous cas je suis tout aussi heureuse que toi de voir que je ne suis pas seule à rêver debout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *