Rêve générale?

Je viens de lire un article de Calin & Risette qui parlait de cette grève qui nous paralyse tous un peu. La pauvre je lui ai laissé un pavé énorme en commentaire et je me suis dit que j’allais en faire un article. Alors voilà :

Aujourd’hui je fais grève…

Oui. Désolé je fais parti des emmerdeurs qui râlent alors que quand même, hein? c’est quand même sacrément des privilégiés les profs, non?!…

Bah non.

Et je vais te dire pourquoi :

(je vais surtout parler de se que je connais, l’enseignement car je suis prof d’Arts appliqués (remember)  et l’hôpital, à travers ma sœur qui est infirmière aux urgences)

Le matériel

Je travaille dans des conditions difficiles (si si) des bâtiments vétustes dont les fenêtres ne ferment parfois plus, avec un chauffage capricieux, des fuites aux plafonds et du matériel informatique dépassé (au bas mot).

L’humain

Mes usagers (soit ici mes élèves mais c’est pareil pour les patients de l’hôpital, par exemple) sont de plus en plus difficiles à gérer. Incivilités, insultes voir violences sont monnaies courantes (en lycée pro comme ailleurs, administration, transport, hôpital). Je ne compte plus le nombre de rapports d’incidents que nous devons faire chaque année.

On privilégie la quantité à la qualité. Toujours plus d’élèves par classe pour moins de profs. Et là encore c’est pareil dans tous les corps de métiers de la fonction publique. On a de plus en plus de mission pour moins en moins de personnel.

Quand les patients attendent 5 heures aux urgences. Que les élèves sont 34 par classes… pas étonnant que la violence sus-nommée flambe.

La carrière

Parce que oui, être fonctionnaire c’est une mission, un sacerdoce même, mais c’est aussi un travail avec une carrière et des avancées… ou pas.
Car on nous abandonne littéralement à notre sort. Parce que finalement les conditions de travail tout le monde s’en fout du moment qu’on est présent. Je m’explique.

Ça fait 5 ans que je demande à être inspectée et je ne l’ai jamais été. Jamais personne (je dis bien personne!) n’est allé vérifié si je faisais bien mon travail. Et moi, qui suis maman, ça m’inquiète qu’il n’y ait pas de garant de la qualité de l’enseignement de mes enfants.

Après mes demandes insistantes on m’a annoncé que je serai inspectée deux fois seulement dans ma carrière (soit 35 ans de travail en moyenne). Ca coûte trop cher il paraît…

Les sous (le nerf de la gerre) :

Avec un bac plus 5 je gagne presque 4000 euros de moins que le salaire moyen d’un cadre en France. Allez, je te dis tout : je gagne 1750 euros par mois. Ma sœur infirmière, elle, gagne beaucoup moins malgré les responsabilités énormes qu’elle doit porter chaque jour. Je ne te parle pas de ce que touche ma mère (directrice de crèche) en fin de carrière…

Où va t-on?

On veut tout privatiser pour que cela coûte moins cher. Et là, désolée mais je vois pas où est la logique.

Quand on fait appelle à une entreprise ça coûte toujours plus cher que si l’on fait soi-même. Forcément! L’entreprise doit faire des bénéfices pour elle-même, pour payer ses charges etc.

Et puis on voit bien comment ça se passe dans les partenariat publique/privé, hein?!

La foi

Depuis que je suis rentrée dans la fonction publique par conviction (je gagnais plus avant dans le privé), il y a 6 ans, je vois les conditions se dégrader et ma foi (et celle de mes collègues) se flétrir chaque fois un peu plus.

Parce qu’il ne faut pas oublier que derrière la prof qui pousse chaque élève à donner le meilleur de lui-même… Derrière l’infirmière qui pose une perfusion pour sauver une vie… Derrière l’assistante maternelle qui dorlote nos enfants… Derrière l’agent administratif qui nous aide à remplir nos impos… Derrière le pompier, le policier, l’agent d’entretient, le conducteur…

… Il y a un agent de la fonction publique qui croit en sa mission.

Si on n’y croit plus… Alors à quoi bon?

Alors oui. Faire grève ça ne sert peut-être à rien. C’est chiant pour tout le monde. Nous y compris puisque nous ne sommes pas payé, je le rappelle, et on ne roule pas sur l’or en général contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croire.

Mais si on ne fait rien, qu’on ne dit rien, il est sûr que la situation continuera d’empirer pour nous, bien sûr, mais aussi pour toutes les personnes qui utilisent le service publique.

Si je fais grève c’est parce que je rêve (encore) d’un monde meilleur

30 thoughts on “Rêve générale?

  1. Je pourrais t’écrire un pavé pour te dire MERCI pour cet article. Soeur dinstit, amie d’infirmière, moi même bibliothecaire territoriale, je ne peux que reconnaître des situations vécues ou rapportées. Dans le sentiment d’être entrée pleine d’idéaux et de les perdre petits à petit. As tu vu qu Emma a fait une mini bd sur les cheminots «preneurs d’otage»? Elle est une fois de plus très pédagogue dedans

    1. C’est très gentil! Je vais aller lire cette article de ce pas car même si ses dessins sont d’une laideur absolue (désolée…) j’aime comment elle explique et met en scène. C’est plein de bon sens et d’intelligence!

  2. « Avec un bac plus 5 je gagne presque 4000 euros de moins que le salaire moyen d’un cadre en France. Allez, je te dis tout : je gagne 1750 euros par mois. »
    Euhhh …. la majorité des cadres du privé sont bien bien loin de 5700 euros mensuels, et même avec bac + 7 🙁
    Pour le reste, je suis d’accord avec toi !

    1. J’avoue ne pas être une experte mais c’est ce que j’ai trouvé en cherchant sur internet « salaire moyen d’un cadre en France 2017 » soit 5 564 €… En tous cas je peux te dire que mes élèves gagnent bien plus avec leur CAP en poche que moi…

  3. J’approuve totalement cet article. J’ai été professeur des écoles, je ne le suis plus pour, entre autres, certaines raisons que tu as listées… Mais je travaille toujours dans le public, par masochisme peut-être ? 😉 Plutôt parce que je crois à certaines valeurs… que je vois trop souvent en péril. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas par appât du gain…

    1. Ca c’est sûr et puis si ces métiers sont si merveilleux et pleins d’avantages… Alors pourquoi a-t-on autant de mal à recruter?

  4. Bonjour ,
    Je suis fille , petite fille d’enseignants
    Je connais ce milieu mais je travaille dans le secteur privée
    Je gagne 1790e pour 41h par semaine /5s de congés payés et 13jours de rtt ( et jai un bac +5)
    Ma fille va 50h à la Creche par semaine
    Permettez moi juste de vous dire la chance que vous avez de pouvoir faire grève pour pouvoir exprimer vos revendications

    1. C’est une chance que tout le monde a. Il me semble que le droit de grève est le même pour tous (à part justement pour certains fonctionnaires comme dans la police ou les secours), mais peut-être que je me trompe…
      Pour le reste, si vous pensez que mes conditions de travail sont meilleures je vous invite à passer les concours de la fonction publique. On a du mal à recruter, je vous assure.

      1. En aucun cas ce poste etait contre vous
        Bien au contraire
        Mais bizarrement je me doutais de cette derniere réflexion
        Vous faites un travail remarquable
        Je voulais juste souligner que beaucoup de personnes du secteur privée ne gagne pas 4000 par mois
        Et il faut vraiment être du secteur public pour faire votre première réflexion
        Je sais que le droit de grève est pour tout le monde mais alors à votre avis pourquoi le secteur privée ne fait quasi jamais grève ???

        1. Je ne le prend pas personnellement. Ne t’inquiète pas. Ma réaction était sans doute prévisible il est vrai car le nombre des congés et le temps face au élèves (qui n’est pas le temps de travail effectif) est quelque chose qu’on me balance souvent pour me montrer la « chance » que j’ai face au reste du monde.

          Pour ce qui est du salaire? J’ai simplement noté le salaire moyen d’un cadre du privé trouvé sur le net.

          Mais, à priori tu n’es pas la seule à trouver ce chiffre exagéré… Et c’est bien vrai qu’il faut se méfier des chiffres.

          Et toi (oui, je me rends compte que je te tutoie, j’espère que ça ne te gène pas^^) tu trouves que tu es assez payée pour ce que tu fais? les responsabilités que tu as?

          Parce que si ce n’est pas le cas, ne rêve-tu pas que cela change? Dans ce cas il te faut faire quelque chose, non? Manifester ton mécontentement ou changer de boîte…

          Moi je ne suis pas satisfaite de mes conditions de travail mais je crois encore profondément en ce que je fais. Donc hors de question, pour l’instant, de changer (mais un jour qui sait?).

          Alors je manifeste.

          1. J aime mon boulot
            Je suis sous Payée
            J ai des responsabilités que je ne devrai pas avoir pour le salaire que j ai
            Mon mécontentement je le manifeste directement auprès de la hiérarchie qui …. Sait très bien manier la langue de bois
            Donc oui je me pose souvent la question de trouver le boulot idéal : payeé correctement avec des horaires qui me permettent d’aller chercher ma fille plus tot et l’amener plus tard à la Creche
            Mais existe t il vraiment ce boulot idéal …?
            Enceinte de mon second enfant je prendrai dans tous les cas un conges parental d au moins un an pour profiter du second et accompagner ma prémiere dans sa première année scolaire à la rentrer prochaine !
            Cette pause me permettra peut être d’atteindre cet idéal !! Bonne soiree

          2. Je sais comme il est difficile de dialoguer avec un patron qui fait la sourde oreille (j’ai bossé dans le privé avant) et j’imagine très bien comme cela peut être frustrant. J’espère sincèrement que tu trouveras le job de tes rêves qui te permette d’avoir une vie de famille plus souple.

            Finalement je me dis que trop souvent on nous oppose alors que nous vivons les mêmes injustices alors que nous devrions être main dans la main. Ca fait très « miss France » ce que je dis, non?

            En tous cas j’espère ne pas t’avoir froissé. C’est difficile de parler de choses aussi sensible. On a tendance à se sentir attaqué et à répliquer alors que finalement nous cherchons tous la même chose.

            Etre serein au travail et vivre décemment de notre salaire tout en ayant suffisamment de temps à consacrer à notre famille.

  5. Je comprends ton point de vue. Par contre, le salaire des cadres est largement surestimé… J’ai pas mal d’amis cadres, j’ai été moi-même « assimilée cadre » et ça avoisine plutôt les 2000€ avec un temps de travail largement supérieur à 35h et avec 5 semaines de congés. Mais sinon sur les autres points, je suis plutôt d’accord (ça va t’es pas trop fâchée ? On en discutera autour d’un verre !)

    1. Mais noon… Je ne suis pas fâchée! Et je dis ouii pour le verre! Il est vrai qu’il faut se méfier des salaires « moyens » car certains GROS salaires viennent déséquilibrer la moyenne.

  6. Je suis d’accord avec toi à 20000% !

    Et pour le salaire des cadres, oui c’est une moyenne haute. J’en connais qui gagnent effectivement pas loin de ce que tu indiques… mais ce sont de très hauts cadres qui sont en déplacements permanents et n’ont plus de vie !

    1. C’est le problème avec les moyennes si tu a 1 000 personnes qui gagnent 2 000€/mois et 100 qui gagnent 10 000€/mois la moyenne des salaire va remonter à 2 700€/mois alors que la majorité des gens gagnent bien moins… Aaahhh les maths…^^

  7. Je n’arrive pas à te répondre du coup je te refais un petit message
    Non tu ne m’as pas froisse du tout
    Et je suis complètement d’accord avec toi … On essaie toujours de nous opposer alors que nous devrions revendiquer ensemble ! Les problématiques sont souvent similaires
    Merci Miss France pour ces belles paroles 😉
    Belle soiree et bon courage

    1. oui j’ai l’impression aussi que les réponses sont bloquées au bout d’un certain temps.
      Belle soirée à toi, je te salue avec la main comme la reine d’Angleterre.
      Des bécots

  8. Je suis TELLEMENT d’accord avec toi !! Pourtant je suis bien la première à raler quand il y a gréve, soyons clairs. Mais, moi qui bosse dans le privé, qui fait un boulot qui n’a clairement aucune valeur ajoutée pour la Société (la société avec un grand S, parce que pour ma société c’est pas la même, hein …) je vois bien qu’on marche complétement sur la tête, à valoriser des métiers inutiles « wahouuuu t’es data scientist nan mais trop la claaaasse quoi » (bah ouais attend j’ai fait 15 ans d’études d’ingé pour étudier des algorithmes qui vont servir à passer plus de pub pour le yaourt kifémégrir sur l’ordi de Madame Michu quoi !! quand même quoi !!) par rapport aux métiers qui sont justes indispensables comme les votres (ai-je préciser que j’étais en pleine reconversion ?! ;-)).
    Bref même si on en chie tous un peu, il faut bien continuer à se battre avant que la société toute entière ne finisse mal …

  9. Je précise quand même que je ne suis malheureusement pas payé 4000 euros mais ça c’est juste parce que je suis une femme, donc c’est normal, hein. (Et en vrai je ne suis pas data scientist) (et je n’ai pas 15 ans d’ingé derrière moi) (mais c’était pour l’exemple).
    Par contre j’en connais des cadres qui sont payé beaucoup (beaucoup) plus que 4000 euros et qui te diront que c’est intolérable, qu’eux ils triment sans rien dire, qu’eux ils bossent 70h par semaine… et c’est vrai qu’ils passent 70h au bureau, en fait. A éviter bobonne et les gamins. C’est moins fatiguant de boire des cafés et de passer 4 heures par jour à « étudier le marché » (sur facebook ah oui vraiment ?!).
    Bref. je m’arrête là sinon je vais finir à la fête de l’huma 😛

  10. Sans avoir le temps de te répondre un pavé, mais parce que ce sujet me touche, je t’écris ici ce que nous répondons à chaque fois que nous voyons apparaître la terrible petite feuille annonçant une grève de la maîtresse de Poupette, dans son carnet de liaison : « Vous avez tout notre soutien »

  11. Je te conseille d’insister pour ton inspection, tu changeras de point d’indice après l’inspection. C’est d’ailleurs bien là la seule plus-value pour un prof consciencieux.
    Le pire des profs ne risque que le gel de son point d’indice, tant pis pour les élèves, il est recruté à vie et peut rester tocard à vie. Ca m’a toujours exaspéré ce mode de recrutement sans remise en cause (tant du point de vue élève/prof/parent vu que j’ai été les 3).

    Quand j’étais prof, je n’ai pas fait une seule fois grève. Probablement parce que j’en avais bien bouffé de la fac de lettres bloquée par des étudiants grévistes et perdu au passage un semestre (et les mois de loyers liés).
    Par contre, j’ai arrêté d’être prof. C’est radical comme décision.
    Je ne regrette ni d’avoir enseigné, ni de n’avoir jamais fait grève, ni d’avoir arrêté ce métier.
    Depuis la naissance de ma fille, je balise quant à sa scolarité (on a testé le REP+), ai bien galéré pour avoir une place dans le privé mais il faudra encore sortir les rames ou déménagé pour le collège.
    Ca me fait bien flipper de voir la moyenne retenue au CAPES pour les nouvelles recrues dans bon nombre de matières et pire les annonces sur LBC pour des profs de maths.

    1. Oui tout ça fait bien peur… Pour l’instant j’ai encore la foi. Mais ça ne fait que 5 ans que je suis prof. Peut-être que je retournerai bosser dans le dessin animé un de ces jours. Qui sait?
      Pour l’inspection, crois-moi j’ai insisté mais notre inspecteur s’occupe de deux académies et puis, de toutes façon la réglementation a changé et désormais c’est 2 inspections dans la carrière point-barre! Nul!

  12. Fille de professeur des écoles je suis d’accord avec les problèmes que tu cites.
    Je vois le travail qu’abat ma mère. Ce qu’elle subit parfois de la part des parents (et des élèves). Je connais par cœur son salaire. Et je suis effectivement persuadée qu’il faut changer les choses.
    Mais je suis anti-grève.
    Clairement pour moi ça ne sert plus à rien. Nos syndicats ne servent plus à rien. On est arrivé dans un système nécrosé ou on a tendance à arroser celui qui gueule le plus fort pour qu’il se taise.
    On est arrivé dans un système ou tout changement minime va provoquer une grève.
    Du coup les politiques n’en ont plus rien à faire, la population « lambda » en a marre…
    Bref je suis vraiment partagée.
    Oui il faut que ça change mais clairement je n’en peux plus des grèves à répétition et je trouve qu’on est un peu bloqué.

    (ps: je suis cadre ingénieur avec un bac +5 et j’aimerais beaucoup gagner 4000 euros de plus que toi 😉 mais je te rassure nos salaires ne sont pas vraiment différents… après je te l’accorde je suis censée avoir une évolution et peut être qu’à la fin de nos carrières l’écart sera bien plus important mais si je prends à l’instant T ils sont semblables)

  13. Moi aussi j’étais en grève jeudi. Je ne suis pas prof, je ne suis même pas fontionnaire, mais mon patron c’est l’éducation nationale.
    J’ai connu 6 ans de cdd avant de signer mon cdi. Le point d’indice est gelé depuis que j’ai commencé ce boulot et en 9 ans, entre la hausse des cotisations et les augmentations minuscules tous les 3 ans, j’ai du avoir une augmentation réelle de mon salaire net mensuel de 50€.
    Alors oui, j’ai des avantages et je m’y accroche fermement. Mais je n’ai rien contre les partager avec mes amis du privé.
    Comme tu le dis en conclusion de ton échange avec Pauline, donnons nous la main et luttons ensemble pour une amélioration générale !
    Et surtout, ne perds pas la foi, des profs comme toi, nos enfants en ont besoin !

  14. De tout coeur avec toi!
    Je ne bosse pas dans le public (et plus tout à fait dans le privé – enfin si, mais à mon compte; et de ce que je peux voir autour de moi, ta moyenne de salaire pour le privé est effectivement très haute, mais d’autres te l’ont confirmé 😉 ), mais je trouve incroyable et même très difficile à accepter que les profs (et les infirmiers/ères entre autres) soient aussi peu valorisés alors que leur boulot est absolument essentiel et la responsabilité énorme.
    J’ai très souvent envisagé de passer le concours pour être professeur des écoles (même du temps où j’étais en école d’ingé, où le contenu ne me plaisait pas), mais à chaque fois quand je me remets face aux réalités du métiers je me dis que c’est juste pas possible…
    J’espère que d’une manière ou d’une autre les choses pourront enfin changer un jour; mais ce n’est pas juste à la marge qu’elles doivent changer, et malheureusement on en est loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *