A toutes les nouvelles mamans

Tu vas être maman pour la première fois?

Félicitations!

On te l’a sûrement déjà dit mille fois, mais avoir un enfant ça va bouleverser ton monde, changer tes perspectives. Tu es sceptique? Si, si je le vois bien! mais je t’assure que c’est vrai et je m’en vais te le prouver!

Le gore et le dégoûtant :

Si, aujourd’hui, la simple évocation de matière fécale en contact avec ta peau suffis à te soulever le cœur, tu torcheras bientôt du caca à paillettes sans sourciller. Tu manieras le mouche bébé sans même y prendre garde et tu ramasseras du vomi sans un haut-le-cœur.

Oui, bientôt, les différentes secrétions humaine, j’ai nommé la morve, le vomi, le caca et autres joyeusetés du genre, te laisserons de marbre.

Les centres d’intérêts :

Ca a déjà commencé avec la grossesse. Tu t’es retrouvée à passer des heures à comparer les différents accessoires de bébés (tiens d’ailleurs si tu veux des conseils sur les poussettes c’est par ici).

Tes lectures ont changé. Exit les thrillers et les romans d’amour sur la table de nuit et bienvenu aux livres sur la grossesse, les prénoms et l’éducation.

Tu passes maintenant plus de temps à yeuter les fringues pour enfants que celles pour adultes. Et quand tu rentres dans un magasin tu vas direct’ au rayon enfant sans même t’arrêter devant cette adorable petite robe d’été.

Le sommeil (ou plutôt le manque de sommeil) :

Aujourd’hui tu crois que tu sais ce qu’est la fatigue. Tu as peut-être même déjà fait quelques nuits blanches dans tes folles années.

Tu te crois d’attaque? Mais as-tu déjà enchaîné plusieurs semaines (voir plusieurs mois pour les moins chanceuses d’entre nous) de nuits incomplètes?

Saches que tu seras bientôt réveillée toutes les 3 heures par un petit être hurlant se nourrissant exclusivement à travers toi. Le tout ajouté à une sévère descente hormonale et à la fatigue d’avoir dû éjecter le-dit « petit être » de ton ventre à la sueur de ton front.

L’instinct maternel

Tu ne le sais pas encore mais cet enfant que tu attends avec tant d’impatience va te pousser dans tes retranchements.

Tu crois sûrement que tu vas instantanément le comprendre. « On » dit souvent que la mère reconnaît les cris de son bébé. Bon… Soit je suis une mère en carton (car il m’arrive de confondre le cris du chat du voisin avec celui de ma fille) soit « on » raconte encore des conneries!

Si tu t’imagines vivre une symbiose totale avec ton nouveau né (comme dans une pub guigoz), laisse-moi te dire que la plupart des gens que je connais (moi y compris) on eu, au moins une fois, l’envie furtive de trucider leurs enfants… Et je te jure qu’on est des gens sains d’esprits au demeurant.

Ce n’est pas grave de penser, pendant un millième de seconde, à étouffer son enfant avec un coussin. Non, ce qui est grave c’est de le faire, hein, on est d’accord?!

Parler de son enfant :

Quand on a pas encore d’enfant on trouve toujours que ceux qui en ont en parlent trop. C’est vrai. Rien de plus chiant qu’une maman qui déblatère sans fin sur les progrès in-cro-ya-ble de son rejeton alors que, soyons honnête, une bébé : ça mange, ça chie, ça dort, ça pleure (ça fait même parfois tout ça en même temps. C’est multi-tasking un bébé!).

Tu penses donc, naturellement, que quand tu seras maman, tu n’auras pas ces travers…

Mais bien sûr que siii! Déjà que quand tu reviens de vacances tu ne peux pas t’empêcher de raconter à toutes tes potes ce que tu as vécu… Alors imagines!  Pendant les premiers mois tu vas manger bébé, dormir bébé (ou pas, on l’a vu plus haut), penser bébé… Bref :  tu vas vivre bébé! Et tu crois sérieusement que tu vas pouvoir faire autrement que de parler de bébé?

La fierté :

Faut dire qu’il y a un truc incroyable lorsqu’on devient maman c’est cette espèce d’immense fierté que l’on se met à ressentir. Nan, mais j’veux dire : on vient d’apporter notre contribution à l’espèce humaine sous la forme de ce petit-nous parfait (oui, la mère est tout sauf un être objectif).

On ne peut pas s’empêcher de le regarder, vivre, bouger, se transformer, évoluer. Chaque changement, même minime apporte son lot de fierté profonde, indescriptible. Une vague qui fait que, même si 5 minutes avant on avait envie de l’étouffer avec son édredon, on voudrait maintenant appeler la terre entière pour lui raconter le dernier exploit de bébé. Sauf que, franchement, le fait qu’il ait réussi à attraper sa tétine tout seul pour la mettre dans sa bouche, ça n’émerveille que nous…

L’aimer à mourir :

C’est encore quelque chose qu’on croit savoir avant d’être maman. Tu crois que tu sais ce que c’est qu’aimer. Ou même tu crois que tu sais comment tu vas aimer ton enfant. Mais non!

Tu vas aimer tellement fort que ça va te prendre aux tripes, te retourner complètement, te mettre à l’envers, te secouer et te laisser exsangue. Tu vas aimer d’un amour si fort que tu pourrais « vraiment » mourir pour l’autre sans te poser de questions.

« On » dit souvent qu’il n’y a pas d’amour plus fort que l’amour maternel… Et bien on dirait que, pour une fois que « on » ne dit pas que des conneries!

Tout ça pour te dire que tu ne sais pas ce qui t’attends.

Non. La maternité c’est terriblement dur et merveilleux tout à la fois. C’est le plus beau des cadeau et le plus lourd des fardeaux.

C’est quelque chose d’inégalable et d’inégalé qu’on ne peut comprendre que lorsqu’on l’a connu.

Alors prépare-toi future jeune maman que tu es. Tu t’apprêtes à effectuer un voyage sans retour. Le voyage d’une vie.

Bécots

Mathilde

devenir maman

23 thoughts on “A toutes les nouvelles mamans

  1. Oh oui ! Que de changements à l’arrivée d’un enfant ! Par contre, après deux Enfants (dont une au vomito facile, je ne ramasse toujours pas sans haut-le-cœur !)…
    Merci pour cet article qui m’a donné le sourire.
    Bonne journée
    Virginie

    1. …Bon j’avoue, ici c’est certaines déjections à forte odeur canine qui continuent de me ragoûter jusqu’au haut-le-cœur, mais bon, faut dire : comment un enfant si petit peut produire des choses pareilles ??

    1. Moi si je laisse Chéri-cheri faire je fini par ramasser deux vomis… heureusement Bébou ne faisait que des petits renvoies de lait mignon…

  2. C’est vraiment bien de devenir maman et pour moi le principal conseil aux futurs parents (pas encore parents) c’est de profiter de faire tous ceux qu’ils aiment faire à 2 ou tout seul avant !!!
    Aller au cinéma (je n’y suis pas allée depuis 3 jours avant la naissance de choupinette), au resto et se laisser le temps !!!!
    Bisous mathilde et bon câlin !!!!

    1. Bon… c’est pas toujours « que » du bonheur, hein?! Faut pas se mentir… Mais dans l’ensemble le bonheur prime et de très loin, ça c’est sûr !

  3. Hihi j’aime beaucoup ton article, je ne suis pas maman, ni enceinte mais on commence à y penser disons 🙂 tout ce que je lis ne me fais pas peur, c’est un bon début je pense 😀 bonne semaine!!

  4. A lire absolument quand on est nullipare!
    J’ai jamais su reconnaître les pleurs non plus, et pour le Globule ça semble faire pareil moi j’entends juste « OUIIIIIIN OUIIIIIIIIIN » alors que ça serait tellement plus simple que le nourrisson crie « MERE!!! J’AI LA DAAAAALLE! »

  5. Hé hé, j’aimerais bien trouver une maman qui ne puisse pas valider chacun de ces points!! Sauf le mouche bébé, là je peux pas c’est au delà de mes limites, mais heureusement j’ai le papa qui s’y colle ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *