Et t’ôter ta peine…

Si tu savais comme je me sens démunie aujourd’hui. J’aimerai tellement pouvoir alléger ta peine.

Je voudrais pouvoir souffler dessus comme on chasse un insecte importun. Essuyer tes larmes d’un revers de ma main. Te dire que tout ira bien. Que je suis là pour toi. Que ta douleur va s’effacer avec le temps. Que la vie reprendra son cours comme le printemps vient après l’hivers.

J’aimerai tellement te prendre dans mes bras, te serrer fort et te délester d’une partie de ton chagrin. Mais tu n’es plus une enfant et un câlin ne guérit pas tout. Je me sens si maladroite et inutile comme si chacun de mes gestes étaient dérisoires.

Je souhaiterai trouver des mots forts et justes pour panser tes blessures. Mais ceux qui me viennent me semblent vains et vides. Peut-être que te les écrire leur donnera plus de poids.

Aujourd’hui tu as le coeur en miette. Et je suis incapable de le réparer. Oui la vie est parfois cruelle et injuste, mais elle a un plan. J’en suis sûre. Demain sera plus doux je te le promet.

Je t’aime et je serai toujours là pour toi avec mes conseils débiles, mes prédictions à la con et mes tentatives maladroites pour te faire sourire.

Bientôt tout ira mieux.

En attendant tu es la bienvenue. Reste autant que tu le voudras.

oter ta peine "Je ne suis pas une Poule"

3 thoughts on “Et t’ôter ta peine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *