Faire sa part du colibri #1

Je l’ai déjà dit plusieurs fois je suis loin d’être parfaite. Si, si, j’te jure! Demande à mon mec.

Au début de mon blog j’avais même avoué mes failles (si tu ne l’a pas lu, c’est par ici). Depuis j’ai fait du chemin (un peu). C’est peut être dû au fait de lire beaucoup de choses sur internet, mais, toujours est-il que j’ai changé pas mal de choses dans ma façon de consommer.

J’ai donc décidé de partager avec toi, mes petites victoires écolo. Attention! Je précise que je ne suis absolument pas un modèle à suivre. Loin de là. Je suis loin d’être une référence dans le domaine, même si je fais des progrès, à pas de fourmis… Bref je fais mon colibri.

Comme c’est quand même super long, comme article, J’ai décidé de la couper en deux. Voici donc la première partie :

 Dans ma salle de bain :

Finalement c’est là où j’ai fait le plus d’efforts, peut-être à cause de tout ce que j’ai appris sur les perturbateurs endocriniens (je suis infertile, j’ai une endométriose et je vais avoir une deuxième fille, j’aimerai donc mettre toutes les chances de leur côté pour éviter qu’elles aient les même problèmes que moi). Peut être aussi que c’est parce que j’ai de l’eczéma depuis toute petite et que j’ai réalisé (enfin) que mettre tout un tas de saloperies sur ma peaux n’allait surement pas l’aider à aller mieux…

Toujours est-il que j’ai commencé à m’intéresser à ce que racontent les étiquettes des produits cosmétiques et que j’ai décidé de changer de manière de consommer.

Les savon & shampoing :

Au niveau savon, pareil. Exit mon éternel Roger Cavailles, j’achète désormais un savon « maison », fabriqué, près de chez moi mais qui vend en ligne ici. Bon… C’est sûr que je les achète pas pour leurs packaging… Hum… Mais ils sont tout simplement top et ils sentent bon (surtout celui exfoliant à l’origan et le citron-lavande). Je me lave même le visage avec celui au calendula. Et si il reste du maquillage, un coup d’huile de coco avec un coton lavable fait-maison (une vielle serviette, un vieux drap, un peu de couture et le tour est joué!)

Comme shampoing j’ai trouvé celui-ci : shampoing cosmo naturel qui va à toute la famille et ne sent pas trop « le magasin bio » (si tu vois ce que je veux dire…).

ma salle de bain plus écolo et plus saine par "Je ne suis pas une Poule"

Le déo :

Puisqu’on parle d’odeurs, côté dessous de bras, j’ai choisi de mettre de la pierre d’alun associée à un déo weleda à la rose (qui, seul, n’était pas assez efficace). Le tout est bien plus cher qu’un déo Ushuaïa classique sauf que je les ai depuis près d’un an et que je pense pouvoir tenir encore un an de plus avec… Donc je dirais que c’est rentabilisé. Il n’y a que pour le parfum où je n’ai pas encore cherché de remplaçant. J’en met très peu et j’ai ce flacon depuis au moins deux ans. Si vous avez des noms de parfums plus « écolo » je suis preneuse.ma salle de bain plus écolo et plus saine par "Je ne suis pas une Poule"

Le maquillage :

J’ai donc fais un GROS tri dans mon maquillage. Exit les rouges à lèvres achetés il y a 10 ans, plein d’huiles pour voiture,  de silicones et autre PEG. Je me suis racheté des produits 100% naturel et bio de chez couleur caramel ( j’en avais parlé ici et ici j’ai tout aimé de chez eux, sauf peut-être leur mascara) et de chez Avril Beauté (qui a en revanche un mascara longue tenue au top! et qui n’est vraiment pas cher : 7€ le mascara!).

Je me suis désabonnée à ma my little box car je recevais, finalement, tout un tas de produits cra-cra, et que ma peau n’aimait pas ça. Finalement je préfère utiliser les 16,90€ qu’elle me coûtait pour m’acheter des produits de qualité dont je peux vérifier la composition et la provenance.

ma salle de bain plus écolo et plus saine par "Je ne suis pas une Poule"

Les soins du visage :

J’ai viré toutes mes crèmes. Oui, oui, tu as bien entendu! Aujourd’hui je n’utilise plus que 3 produits. Du beurre de karité pur, de l’huile de coco pure, et de l’huile d’avocat dans laquelle je mets une goutte d’huile essentielle  de citron et une goutte d’huile essentielle de lavande vrai (dilué dans toute cette huile, je peux même l’utiliser pendant la grossesse). Voilà. C’est tout. J’utilise de toutes petites quantité et je varie et associe en fonction des besoins de ma peau. Franchement, je dois dire qu’elle n’a jamais été aussi belle et saine et j’arrive à me passer presque entièrement de corticoïde (souviens-toi que j’ai de l’eczéma depuis toujours).

ma salle de bain plus écolo et plus saine par "Je ne suis pas une Poule"

Le dentifrice & co :

Pour le dentifrice, j’ai découvert, il y a peu le site Bioseptyl qui propose des dentifrices fabriqués en France, bio, à 99,8 naturel et bons (oui parce que j’ai essayé de me le faire maison et c’était dégueulasse!). C’est un poil plus cher qu’un dentifrice de supermarché mais, comme on met très peu de produit (pas plus d’un petit pois) ça dure plus longtemps. Donc je dirais qu’au final c’est kiffe-kiffe.

Il font aussi de jolies brosse à dent 100% recyclable et propose un système d’abonnement ingénieux (même si je ne me suis pas encore lancée)

ma salle de bain plus écolo et plus saine par "Je ne suis pas une Poule"

Le rasage :

Pour ceux qui est épilation je ne suis pas encore passée à quelque-chose de plus sain. J’aimerai bien mais je ne m’y connais pas assez et je ne me vois pas faire mon caramel dans ma cuisine et me cramer la couenne à la vue de tous les voisins. Si quelqu’un a un plan, c’est pareil, je suis preneuse.

Même Chéri-chéri s’y est mis en passant, il y a un peu plus d’un an et demi, au rasage traditionnel avec ses produits prospector & co qui sont top (paraît-il).

ma salle de bain plus écolo et plus saine par "Je ne suis pas une Poule"

Côté hygiène :

Je suis passée à la Moon-cup il y a près d’un an (bon… Là forcément, avec la grossesse je n’en ai pas besoin). Je dois dire qu’il faut quand même être assez en accord avec son corps pour le faire, et je ne sais pas si j’aurais pu avant d’avoir eu un premier enfant, mais aujourd’hui j’assume totalement et j’apprécie la liberté que la cup me procure.

Pour le reste j’avoue ne pas être encore prête à utiliser des couches lavables et autres cotons lavables pour les fesses de bébé… L’idée de laver des secrétions puantes avec mes habits de tous les jours ne me tente que très très moyennement et je n’imagine pas la pile de linge à gérer… Je vais donc essayer, po de trouver des couches plus saines et biodégradable, mais sans avoir à vendre mes organes pour pouvoir les acheter. Idem, si vous avez des bons plans je prends.

Voilà, voilà.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la partie : Dans ma cuisine.

Et vous c’est quoi vos petits progrès écolos? Je suis toute ouïe!

17 thoughts on “Faire sa part du colibri #1

  1. Je suis loin d’avoir supprimé tous mes produit, mais ma salle de bain est en bonne voie ! J’ai des carrés démaquillants lavable, je fais mon déo moi même (et c’est le plus efficace jamais trouvé !).
    J’ai toujours des gels douches, mais pour le visage et l’intimité, j’utilise des savons SAF que j’achète des petits artisans.

  2. Moi aussi je m’y mets doucement ! En plus quand je vois la taille de nos poubelles de couches et comme toi je ne suis pas prête à passer aux couches lavables ! Du coup j’essaye de faire mieux ailleurs. Fini les gels douches, on est passé au savon. Il me reste un shampoing et après shampoing mais qui se rechargent, un produit pour les joues mais il faut que je les finisse avant de commencer autre chose.
    Je diminue doucement mais sûrement mes tubes de crème, j’ai décidé de profiter du déménagement pour réduire au maximum le nombre de produits de beauté que j’utilise. Je souhaite n’avoir qu’une eau dynamisante, une crème de jour, une crème de nuit et une huile en cas de grosse sécheresse, une seule crème pour le corps.
    Je suis passée très récemment aux lingeries lavables (hier), au dentifrice sec et aux oriculi pour laver les oreilles. Ça fait son chemin petit à petit et vider mes placards me fait rêver !!!!

  3. C’est souvent par la salle de bain qu’on commence, mais c’est un super début de colibri ^^
    Ici, j’ai même réussi à convaincre le Breton de passer au shampoing solide !! Il ne nous reste que deux flacons dans la douche, son gel douche cra-cra et un gros bidon de savon liquide bio à la vanille, je trouve ça plus pratique avec les petits 😉

    1. Moi c’est le shampoing solide… Je ne m’y fais pas, je préfère le liquide et qui mousse bien… Après, je ne suis peut être pas tombée sur « le bon » shampoing solide. Tu prends quelle marque?

  4. Je suis loin d’en être à ton niveau mais j’ai adopté depuis longtemps le gant démaquillant (celui qui ne nécessite aucun produit) et j’ai opté depuis peu pour le shampoing solide et la coupe menstruelle. Je pense en parler bientôt sur mon blog.
    Et depuis la naissance des enfants, j’utilise des carrés lavables mais uniquement pour les pipis (comme toi, l’idée de laver mon linge avec des lingettes pleines de caca me gène un peu).
    Prochaines étapes : abandonner le gel douche et n’acheter que des cosmétiques bio…

    1. Bah tu fais déjà beaucoup je trouve!^^ Et puis faut y aller progressif et trouver des trucs qui nous conviennent pour ne pas se sentir frustré.

  5. Tu m’intrigues avec le déo à la rose de Weleda! J’utilise la crème de jour à la rose de la même marque, et je ne me lasse pas de l’odeur que j’adore! Alors du coup, je vais peut-être essayer le déo! Mais je ne suis pas sûre d’en trouver par chez moi.

    1. Y a bien un magasin bio dans ton bled?? Sinon tu attends un petit week-end chez tes parents et hop, tu te fournis…

  6. Bravo pour toutes ces avancées ! Même à petit pas l’essentiel est d’avancer. Attention à la réaction de la peau au soleil avec l’huile essentielle de citron surtout enceinte :o)

  7. Petite question, à quoi servent les huiles essentielles dans la crème de jour ?

    Pour les lingettes lavables de bébé… j’avoue que nettoyer le c.c., c’est pas très ragoutant. Je les utilisais uniquement pour le p.p. et c’est déjà une belle économie !

    1. Elles servent juste à sentir bon… et puis la lavande vraie est cicatrisante et calme l’eczéma. Pour le citron c’est un tonique cutané. Voilà !

  8. Je suis dans la même démarche depuis peu comme toi à force de lire des blogs et à fortiori parce que je suis enceinte. J’ai quand même du mal à trouver de bons produits ma peau n’est pas au top et niveau déodorant « ça va » mais j’avoue que mon traditionnel industriel me manque un peu… enfin bon je continue de chercher malheureusement la plupart des marques que tu cites n’existent pas en Allemagne.

    1. Peut-être qu’avec internet tu peux être livrée. Sinon je suis sûre qu’il doit y avoir des tonnes de produits super en Allemagne (ils sont en avance sur nous là dessus, non?)

      1. Oui pourtant ! Mais je pense que comme toujours il faut un peu tâtonner avant de trouver les bonnes marques. Et puis je pense quand même que si les produits industriels utilisent ce genre de choses pas clean c’est qu’il doit quand même y avoir un intérêt non ? Enfin bon je persévère surtout en ce moment et je vous tiendrai peut-être au courant 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *