Apéros cosmiques par "je ne suis pas une poule"

Vous reprendrez-bien un peu d’apéro?

Je suis accro. Voilà c’est dit.

Ce n’est vraiment pas de ma faute, je t’assure. A chaque fois j’essaye de résister à la tentation mais rien n’y fait.

J’aime trop le gras.

On peut dire que c’est génétique, c’est sûrement un peu vrai, et probablement un peu faux en même temps. Je suis comme ça depuis toute petite et ça ne s’arrange pas en vieillissant.

Je ne peux pas dire non à une tranche de saucisson. Détourner les yeux d’une croustille au fromage. Refuser l’appelle odorant d’un St félicien coulant. Dédaigner la douceur d’une tartine au beurre. Ou encore éconduire une frite rutilante.

C’est ma drogue. Mon fardeau, mon fléau et mon bonheur tout à la fois. Succomber me rempli inexorablement d’un mélange de plénitude et de culpabilité.

« Tu n’aurais pas dû » me susurre une petite voix intérieur « mais c’est si boon » renchérie une autre… Schizophrénie de la bouffe quand tu nous tiens.

Si encore j’étais sportive… Mais que nenni. J’ai toujours été celle qu’on choisit en dernier en EPS et qui se prend immanquablement le ballon en pleine poire. Quand les autres enfants allaient au foot ou à la danse, moi je faisais activité poterie. On admettra que, pour brûler les calories, y a mieux.

Je sais d’où vient mon fessier de baleineau qui a fait trop d’équitation. Et mon excuse c’est la dépendance. Voilà madame. C’est ça. On devrait créer un genre de groupe : « les accros au gras anonymes » (les AGA).

Je m’y voit déjà.

-« Bonjour, je m’appelle Mathilde »

-« Bonjour mathiiiilde »

-« Voilà ça fait maintenant une semaine, deux jours et 5 heures que je n’ai pas mangé de pringles, c’est dur. Je tiens le coup, maiiis… C’est dur. »

Punaise les gars, je tiens un concept là, non? Ah c’est déjà ce que fait Weight Watcher?… Mais faut payer?! Quoi!!

Ouai bah j’vais plutôt me faire un sandwich au jambon pour la peine…

C’était ma participation aux apéro cosmique de la cacahuète. Attention, cette fille a du chien! Ouaf!

Apéros cosmiques par "je ne suis pas une poule"

12 thoughts on “Vous reprendrez-bien un peu d’apéro?

  1. Merci pour ces confidences osées, tu ne peux pas savoir à quel point je compatis. Moi non plus je ne peux pas dire non à une tranche de saucisson^^.
    Belle participation et surtout a-t-on déjà vu un apéro sans gras ? 😀

  2. Bon, j’ai fait la maligne avec ma compote, genre la drogue fitness, mais en vérité, je partage un peu ton addiction…. Quant à moi je l’appelle le « grassalé », et globalement c’est pareil que toi, chips, sauc’ et frometon – même si j’ai réussi 5 ans d’abstinence complète au saucisson (de 15 à 20 environ) suite à une décision dont j’ai oublié la raison, période qui s’est achevée comme beaucoup d’addictions, en baissant la garde. J’étais en train de discuter avec entrain, mon grand-père est passé avec un plateau, ma main avait glissé la tranche dans ma bouche avant que ma conscience ne percute, c’est seulement quand le goût m’a frappé les papilles que j’ai réalisé que j’avais mis par terre 5 ans d’efforts (cette histoire est véridique !)

  3. Moi aussi j’étais toujours la grosse nulle en EPS 😉 . En revanche je n’ai pas vraiment cette addiction et ça m’intéresserait comme toi de savoir d’où ça vient : éducation, génétique ? Ça fait partie des grands mystères je crois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *