J’aime pas pouponner

C’est drôle depuis que je suis enceinte, je me reprend en pleine poire les souvenirs de mon accouchement* et des premiers mois de Bébou.

et là, je flippe!

Oui parce que figure toi que mes premiers mois de maman j’en ai… euh comment dire? J’en ai chié. Voilà c’est pas joli-joli de dire ça, mais j’ai pas trouvé d’autres mots.

Dans ma petite tête de nullipare je m’imaginai une maternité fantasmée, belle comme une pub Guigoz. Ma fille et moi unies, blotties sous un plaide moelleux en un câlin interminable, le soleil de l’hiver caressant nos peaux, une tasse de thé fumant devant moi. L’extase.

Comment te dire que ma réalité de jeune maman n’as pas, mais alors PAS du tout ressemblé à ça.

Tout à commencé avec l’allaitement. « On » m’avait décrit une fusion avec son enfant proche de l’orgasme. Moi j’ai eu l’impression qu’on mettait des pinces crocodiles sur mes bouts de sein. Nan mais les meufs qui jouissent de l’allaitement elles prennent quoi? J’en veux!

Bref, j’ai allaité ma fille autant que j’ai pu (3 mois, je suis une warrior), mais crois-moi, j’ai vécu le passage au biberon comme un soulagement. D’abord parce que j’ai pu déléguer. Chéri-chéri étant ravi de m’aider (sauf la nuit, hein… Faut pas rêver!).

Ensuite, « on » (j’t’assure que si je l’attrape celui-là je l’étripe!) m’avait dit que les bébés ça dort tout le temps… Ah ah ah ah (rire nerveux)… Moi, la mienne, elle ne dormait jamais plus d’une heure et demi d’affilé. Autant te dire qu’à la fin du premier mois mes cernes touchaient quasiment par terre.

Pour éviter la fatigue la sage femme m’avait donnée une technique imparable, easy :

Quand bébé dort, tu dors.

J’ai essayé, j’te jure! Mais le temps que je m’endorme elle se réveillait déjà…. Et puis, quand tu fais ça, quand est-ce que tu trouves le temps de manger, te laver ou simplement éviter que ta maison ne se transforme en poubelle géante?

Comme tu peux l’imaginer… J’ai été, hum… un tout petit peu débordée par la situation.

Pour finir, quand tu deviens maman « on » (toujours lui!) te dit que tu développes un instinct de compréhension de ton enfant, que tu peux reconnaître son cri parmi celui de tous les autres. Bah je crois que je dois être dépourvue de cette option (oh combien pratique). Pour te dire, je me suis levée plusieurs fois, la nuit, croyant avoir entendu ma fille pleurer, alors qu’en réalité c’était la chatte du voisin qui était en chaleur…

Et puis… Pour moi un pleur est un pleur. Je n’ai jamais su distinguer le pleur de la faim, de celui de la couche sale, ou de celui du mal de ventre. Je dois pas avoir l’oreille assez fine, ou alors on m’a pas implanté de décodeur.

Toujours est-il que quand ton médecin te dis : « est ce qu’elle pleure de façon anormale? »… « Euh… C’est quoi normale? », et qu’il te répond : « C’est à vous de le savoir, madame, vous êtes sa mère! ». Il te prend, comme-qui-dirait, des idées de meurtre : « J’ai pas de point de comparaison, connard!!! »

(désolée maman ce post est plein de gros mots, je sais, ce n’est pas classe, mais j’écris comme je parle, et des fois, ça sort tout seul…^^)

Alors voilà, ouii c’est vrai, je n’ai pas aimé pouponner. Et pourtant j’ai aimé mon enfant dès qu’il a prit place au creux de mon ventre.

Ca ne fait pas de moi une mauvaise mère, je t’assure. J’ai fait de mon mieux, à chaque instant. Et mon amour pour ma fille n’a fait que grandir en même temps qu’elle.

Aujourd’hui elle a deux ans et demi et des bananes et je me sens plus qu’épanouie dans mon rôle de mère. Mais l’idée de devoir repasser par là me fait tout de même un peu peur (beaucoup peur?).

« On » dit que pour le deuxième c’est différent, mais « on » m’a dit tellement de conneries que j’avoue rester perplexe…

Et toi? tu les as vécu comment ces premiers mois? Raconte-moi tout!

*comme promis je vous raconte cette épopée ici, ici et ici (et ouiii c’est loong)!

jnspup_pouponner

34 thoughts on “J’aime pas pouponner

  1. Ah ah ah … j’ai un article du même genre en attente … je déteste les six premiers mois avec un bébé (ça a d’ailleurs peut-être un lien avec la durée de mes allaitements, je ne sais pas si j’y prend plaisir ou pas …).
    Et personne, même si l’arrivée de LutinCoquin à été un moins gros chamboulement que FeuFolet, je préfère quand ils grandissent ❤

  2. Ça me rappelle mon expérience de maman débutante, et je dois dire que malgré le deuxième je me sens toujours aussi débutante, et je n’ai pas pu plus distinguer les différents pleurs, j’ai souffert une deuxième fois le martyre en allaitant ( heureusement qu’il paraît que c’est bien pour leur santé !). Et j’ai aussi vite, vite repris le chemin du travail pour ne pas devenir neuneu, du coup je ne fais pas partie des mamans modèles mais j’aime quand même mes bébés ( bon quand ils crient je les prête volontiers :=p )
    Bises presque voisine
    Aurélie alias poupette

  3. Je n’ai pas non plus aimé ni la grossesse ni les trois premiers mois et j’avoue que c’est une véritable angoisse à l’idée de peut-être bientôt recommencer… En tout cas ton article m’a permis de prendre cela avec le sourire et même d’en rire alors merci !

    1. Merci à toi! Tiens d’ailleurs j’ai lu ton article ce matin en même temps que j’apprenais l’élection de Trump-ette et… Hum… Il faut que j’aille commenter, je l’ai fait mentalement, mais j’ai eu la flemme d’écrire avec mon téléphone^^

  4. Je retrouve complètement dans ce que tu dis (même pour l’allaitement, que j’ai trouvé très dur au début, même si au final j’ai tenu 14 mois de plus – mais aucun mérite, ça devient plus facile au bout d’un moment ;)) !

    Moi aussi je me rends compte que je n’aime pas tant que ça les tout petits bébés. Ma vie est beaucoup plus simple (et beaucoup plus rigolote) depuis que ma fille est un minimum autonome (dieu merci elle a marché tôt :p)

    Du coup je redoute un peu le deuxième, qui va forcément pas naître à 1 an et demi :p Mais bon, je sais que la mignonnitude des tout petits bébés compense le reste 😉

  5. Haaaa petit panawan ne t’inquiètes pas … tu risques d’en chier pareil ( désolée j’ai décidé de dire la vérité LOL) d’abord les cris du nourrisson sont tous les mêmes, les pleurs ne se différencient qu’au bout de quelques semaines… et je suis d’accord tu dors mais ta maison se transforme en cafarnaum insalubre… moi aussi j’ai eu l’impression qu’on me pinçait les seins avec une pince à linge !! ( comprend pas les SM) … bon à part ça ça va beaucoup dépendre de ton bébé lui-même… si il dort bien, si il dort pas… mais petit à petit vous allez retrouver un rythme… les débuts chaotiques laisseront place à un rythme plus calme, promis copine.. et si tu veux en discuter plus longuement t’as mon numéro !! <3 j'adorerais en parler avec toi !!

  6. Pour Poulet, ce fut très dur. Il dormait peu et comme toi, je ne savais pas trop distinguer les pleurs. Si je rajoute que quand il ne se reveillait pas, c’est moi qui me réveillais en panique de peur qu’il ne respire plus, les premiers mois ont été durs !
    Pour Poussin, il pleurait beaucoup le premier mois jusqu’à ce que je comprenne qu’il avait faim ! (donc non, je ne comprenais pas mieux ses pleurs). J’ai mis fin à l’allaitement et ensuite, tout est devenu plus simple.
    Les premiers mois, même si pour moi ça reste de grands moments de bonheur, sont durs à gérer, entre angoisses et fatigue.
    Bon courage ! Ce qu’il y a au bout en vaut tellement la peine !

  7. J’ai énormément de retard sur les blogs !! Alors tout d’abord félicitations pour cette grossesse ! Après -pas taper- mais j’ai pas trop mal vécue les premiers jours car elle dormait beaucoup et c’était un bébé facile. C’est quand elle a commencé à affirmer son caractère que j’en ai chier !!! Les pleurs pareil, combien de fois je savais pas si c’était elle ou le chat xD

    1. Merciii! Bah pourquoi voudrais-tu que je te tape? Tu as eu la chance de bien vivre le début de la maternité, tant mieux pour toi! Heureusement qu’il y a des bébés qui dorment et qui sont cool, tu nous donnes de l’espoir! ^^

  8. Je dois dire que je me demande vraiment ce que ça va donner quand les jumeaux seront là… Je n’ai pas connu des premiers mois « classiques » avec mon aîné qui était hospitalisé, du coup je ne sais pas exactement ce que c’est que d’avoir un nouveau-né H24 à la maison !

    1. Je n’ose même pas imaginer ce que ça fait avec deux… Ma belle-mère me dit que c’est pas beaucoup plus dur qu’avec 1, mais j’ai tendance à ne pas la croire c’est une mytho-amnésique quand il s’agit de ses propres enfants.

  9. Pour mon 1er, ça a été très dur. Grosse constipation, il pleurait non stop. Du coup, j’appréhendais beaucoup pour ma 2ème… et ça s’est très bien passé ! Déjà, on prend de l’assurance. Changer une couche ? Donner le bain ? Facile ! Les nuits sans sommeil ? Les journées seule avec bébé ? On s’y attend. Ensuite, tout dépend tellement du bébé qu’il n’y a qu’une chose de sûre : ce que tu vivras avec ton 2ème sera différent de ce que tu as vécu avec Bébou.

  10. Bon, moi c’est tout le contraire, j’adore pouponner et faire areuh aureh (rapport à mon QI). Je trouve ça merveilleux cette période où ils dépendent de toi entièrement, où il y a des échanges malgré tout: les premiers sourires de ton destinées, les petits doigts qui s’accrochent à ton pouce…. Et puis l’allaitement te permet de te dire que c’est entièrement grâce à toi qu’ils grandissent et je trouve ça merveilleux!

  11. J’adore ta façon de décrire tout ça 🙂
    Mais ça me rassure je croyais être la seule à avoir l’impression que ma fille pleurait alors que c’était un autre bébé dans le jardin des voisins ! Et c’est tellement vrai que les chats ont le même cri que les nourrissons.

    Par contre c’est drôle mais pour moi l’allaitement est vraiment agréable. Je n’ai jamais eu mal pendant une tétée ! Du coup 7 mois et demi après j’allaite toujours…

    Mais c’est vrai que c’est tellement plus sympa quand on commence a vraiment interagir avec eux ! Pour moi les deux premiers mois c’est le plus dur !

  12. Ah oui, les bébés ne font que de dormir ! Bah je leur laisse ma fille !
    Sinon, c’est vrai que c’est une période extrêmement fatigante.
    Pour l’allaitement, perso, c’est ce qui m’a sauvé la vie. Et ce qu’il faut savoir quand même, c’est que même si les tout début peuvent être un peu difficile, il n’est pas normal d’avoir mal! Il faut se faire accompagner par quelqu’un de compétent mais c’est là que ça pose problème 🙁
    Enfin, après chacun fait comme il peut.
    Et sinon, félicitation pour ta grossesse et bon courage pour après la naissance 😉

  13. Ah ah je te rejoins complètement concernant l’allaitement. Je me sentais extraterrestre quand je disais que je ne prenais pas mon pied à me faire vider les miches 15 fois par jour… Ceci dit, pour tout le reste j’ai pris mon pied (sauf le manque de sommeil hein !!!). Et je te rassure, quand ON dit que les grossesses et les enfants sont TOUS differents, c’est bien vrai… Canaillou était comme Bébou, pas plus d’1h30 de sieste à la suite, et finalement Crapouillette est juste tout l’inverse (elle tape des siestes de minimum 2h-2h30, minimum deux fois par jour !!). Alors tout espoir n’est pas perdu !!!!

  14. Hi hi, c’est pareil ici ne t’inquiète pas! J’avais d’ailleurs écrit un ou plusieurs billets à ce sujet l’hiver dernier. Après, tous les bébés ne se ressemblent pas. Little 1 a été une purge. Pour Little 2, j’étais la meilleure mère du monde (elle dormait quoi). Little 3 est une triple purge. Bref, je te souhaite que ton numéro 2 soit un bébé cool (si si ça existe: j’en ai fait 1 sur 3 comme ça). Bisous

  15. Bonsoir/bonjour

    Et bien moi qui suit maman depuis bientôt 3 mois justement, j’adore !
    De la grossesse en passant par l’accouchement et ses trois premiers mois..
    J’ai Pendant longtemps jamais voulu d’enfant puis après dans quelques années, et fait Mister c’est installer sans prévenir, et nous l’avons donc accueilli avec beaucoup de bonheur et d’appréhension.
    Quel bonheur.. la première semaine lors du retour à la maison a été compliquer, le temps de prendre le rythme. Et surtout mon chéri qui était au travail de 9h30 jusqu’à 20h30, dur dur.
    Heureusement il bosse dans une boite topissime ou il lui ont aménager au maximum ces horaires cet semaine la pour qu’il puisse être près de nous.
    Bref, hormis ca et un épisode de régurgitation que j’ai détecter en quelques jours, j’adore pouponner !

  16. Oui les 1ers mois ce n’est pas facile mais ça peut aussi se passer mieux avec petit flocon !
    De mon côté j’ai aussi essayé d’appliquer la règle du il dort tu dors mais franchement on a plus le temps de rien et on fait quoi quand il veut bien dormir au parc et pas à la maison ?!?
    Pour moi le plus dure à été le 1er mois (2h entre chaque tetee) puis ça s’est arrangé doucement.

  17. Et si je te dis que moi ma première je l’ai allaité 2 ans et demi oui oui 2 ans et demi!!!! Je suis une mega warrior ! … jai 3 poupons et pour moi le deuxième a été différent en effet!! Mais en moins sympa Que la première ! Je cherche pas a TE faire peur tkt ! La différence Garçons/Filles y est sûrement pour quelque chose ! Je te souhaite une belle grossesse et pleins de bonnes choses je me suis reconnue en te lisant …

  18. Eh ben moi non plus j’ai pas surkiffé du tout cette période. J’ai même frisé la DPP pour ma deuxième tellement ça a été difficile. Pourtant j’ai eu un premier bébé sioupère facile, mais du genre qui ne pleure JAMAIS (ou alors juste deux petits miaulements quand tu lui donnais pas le sein assez vite), qui dormait TOUT LE TEMPS (sisi ça existe), avec nuit de 12 heures à 2 mois… rassure-toi j’ai eu un retour de karma avec ma fille qui était du genre mignon petit pot de glu, option 24h/24, yeux de hibou la nuit en sus. J’ai cru que j’allais décéder de manque de sommeil pendant sa première année.
    Bref ils ont 5 et 2 ans et je préfère bien plus ces périodes-là, DE LOIN. C’est tellement génial maintenant (même quand ils se tapent dessus, je te jure).
    Après comme l’a dit une personne plus haut ça dépend beaucoup du bébé, alors il n’y a qu’à créer du positif autour de cette future naissance !

    Et au fait, toutes mes félicitations !

  19. Moi je doit être super maso, parce que j’ai vécu tout ce que tu décris et j’aurais vraiment pu l’écrire, pourtant paradoxalement, j’ai une patiente infinie avec les bébés et ce contact avec mes nouveaux nés je les ai aimé mais aimé… à la folie et malgré cette fatigue énorme je voudrais (parfois) revivre ces moments!

    PS : j’ai été une nullipare 3 fois si l’expérience est censée améliorer nos performances avec les bébés

    1. J’espère que, étant préparée, j’aurais plus de patience cette fois-ci… J’aime beaucoup l’expression 3 fois nullipare!

  20. Oh oui, mais moi pareil!
    Tout pareil. Un trou noir de trois mois
    Comme quoi ça doit être normal en fait 😉
    Par contre t’inquiète pas, pour le deuxième, c’est pire XD Non c’est pas vrai. Moi je me demande juste comment j’ai fait pour autant galerer avec un seul alors que là je dois en gérer deux (un nouveau né et un terrible two). Mais on s’inquiète moins vu qu’on a réussi à en maintenir un premier en vie. Moi je réussi même à prendre des douches et à manger presque tous les jours.

  21. 3 semaines que j’ai accouché… des cernes jusqu’aux pieds et des Centaines de recherches dans Google sur « bebe ne dort pas » « comment endormir bebe » « bebe hypertonique » « comment ne pas passer son bb par la fenêtre » aujourd’hui j’ai tapé « je n’aime pas pouponner » et voila que je tombe sur ce texte si bien écrit ! J’aurais pu l’écrire mot pour mot !
    J’en peux plus de « profite ca grandit tellement vite » mais profiter de quoi ?! Il me tarde justement de passer ces 3 premiers mois si difficiles…
    concernant l’allaitement j’avais l’image de la maman épanouie qui allaite son bb avec le sourire (affiches placardées partout chez ma sage femme) non mais en réalité c’est pas ça du tout ! Deja il tetait 15 fois par jour pendant 45 min toutes les 1h30 et j’avais l’impression d’avoir un aspirateur avec des dents.
    Puis les coliques, on en parle? Et quand la sage femme te dit « dormez quand il dort » j’aimerais bien mais il ne dort pas ! Ou peu, le temps que je le calme et que je me calme la prochaine tetee arrive.
    S’il vous plaît dites moi qu’à un moment donné on peut s’épanouir avec un enfant… je me dis que j’aimerais peut être jamais ca… Ca me déprime !
    Une maman fatiguée ..

    1. Promis ça s’arrange avec le temps… À partir de un an (et même un peu avant) ça commence à être intéressant. Aujourd’hui ma fille a 3 ans et je me sens enfin vraiment bien dans mon rôle de Maman, enfin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *