De l’éloge de l’excès?

On a beau avoir dépassé la trentaine, avoir des enfants, une maison, un job, pas de chien… Bref être une meuf sérieuse, adulte, mature… On a parfois besoin d’une soupape. Lâcher la bride et se sentir jeune, libre et insouciante.

C’est pas compliqué! Pour cela il suffit :

  1. Etre invité à une bonne fête de temps en temps (anniversaire, enterrement de vie de jeune fille, mariage, week-end entre copines… Toutes les occasions son bonnes!)
  2. Se débarrasser de ses enfants (pas définitivement, d’accord…??) pour cela n’hésitez pas à vous procurer des grands-parents, une baby-sitter, un chien de garde, ou tout autre personne capable de vous délester, le temps d’une soirée ou d’un week-end, de vos adorables fardeaux.
  3. Buvez avec modération ou pas, riez à en pleurer, hurlez chantez à vous faire péter les cordes vocales et dansez à ne plus avoir de pieds.

Voilà, peut-être bien, la recette de la jeunesse éternelle (je parle de celle qui est en dedans, hein. Pour la jeunesse physique adressez-vous à la chirurgie… ou acceptez gracieusement les marques que laisse le temps sur vous).

En tous cas pour moi ça marche. Ces petites parenthèses sont de véritables soupapes de décompression. Il faut dire que j’adore danser (même quand je fais le ménage)! Et que, depuis que j’ai quitté mes copines du ch’nord pour venir m’installer en Savoie, les occasions de bouger mon popotin se font bien (trop) rares. Du coup, dès qu’une occasion se présente, je saute dessus à corps perdu, je mets mes « dancing shoes » et je me donne sur le dancefloor toute la nuit comme si j’avais vingt ans… Quitte à mettre une semaine à m’en remettre (… Quoi?! Bah oui… J’ai plus vingt ans!!)

Alors ce week-en quand ma soeur nous a invité dans un chalet des Bauges pour fêter dignement ses 25 ans en mode « princes & princesses », j’ai sauté sur l’occaz’ (en plus j’adore me déguiser!).

« Allo maman? Ca te dirais de venir garder ta petite fille pendant qu’on va faire les fifous dans la montagne?… »

Et me voilà ni une ni deux, entrain de me préparer un déguisement de « Princesse Barbie » au petit oignon…

img_124323

Vous aurez reconnu « Lady Die » et « plaid’Ane » à mes côtés, mes soeurs d’amour

…Oui bon… J’avoue que le résultat était plus mi-trav’ mi-Babie mais je t’assure que Chéri-chéri (en prince des ténèbres) et moi avons fait sensations!… Et moi j’ai tout donné! J’ai dansé comme si c’était la dernière fois…. Faut dire que j’ai FIV mardi et, qu’avec un peu de chance, je vais devoir me calmer d’ici 9 mois et des bananes…

img_1241

14 thoughts on “De l’éloge de l’excès?

    1. Ahaha! Oui c’était super! Et certains ont répondu de façon super réative! Il y avait Princesse Mononoké, Prince de LU, Robin des bois prince des voleurs, le prince de Bel Air et j’en passe et des meilleurs! Oui les soeurs ça tue! Alos j’imagine que plus on en a plus on rit. Du coup tu es acceptée! Welcome dans la family!

  1. On croise les doigts.
    De notre côté notre puce a été malade et du coup la bonne fête a été annulé (3 jours à 39 ont eu raison de nous).
    Plein de bisous

    1. Merci chat-mille ! Je crois que là c’est bon… J’ai bien rechargé mes batteries. Je vais pouvoir tenir quelques temps sans faire des folies de mon corps sur le dancefloor !

  2. Oh génial ! Je vois qu’on a eu le même week-end et qu’on partage la même recette de la jeunesse éternelle !
    J’adooooooore les soirées comme ça, et à moi aussi, elles me manquent, mais du coup j’en profite d’autant plus quand elles se présentent !
    Bon, allez, je pense bien fort à toi !
    Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *